• La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Ce récit est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits ; les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est l'histoire, excessivement répugnante, dit l'auteur, d'un homme qui se réveille changé en cancrelat. Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qui se déroule dans une famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer de l'oppression du cauchemar. L'interprétation éblouissante de Daniel Mesguich nous entraîne avec brio dans le vertige kafkaïen où le fantastique se heurte au quotidien.

  • Le Figaro du 23 janvier 1868 à propos de Thérèse Raquin : « C'est le résidu de toutes les horreurs. Le sujet est simple, le remords physique de deux amants qui tuent le mari mais qui, ce mari tué, n'osent plus s'étreindre, car voici le supplice délicat qui les attend : ""Ils poussèrent un cri et se pressèrent davantage, afin de ne pas laisser entre leur chair de place pour le noyé. Et ils sentaient toujours des lambeaux de Camille, qui s'écrasait ignoblement entre eux."" Enfin, un jour, ces deux forçats de la morgue tombent épuisés, empoisonnés, l'un sur l'autre, devant le fauteuil de la vieille mère paralytique, qui jouit intérieurement de ce châtiment par lequel son fils est vengé... Forçons les romanciers à prouver leur talent autrement que par des emprunts aux tribunaux et à la voirie. »

  • Le texte intégral de la nouvelle, d'une durée d'une heure, est lu par Gérard Goutel Nous piochons toujours, nous piochons, et voilà qu'il paraît une main noire, qui semblait la main d'un mort qui sortait de terre. Moi, la peur m

  • Essais

    Montaigne

    • Lizzie
    • 14 Mars 2019

    Sélection d'Essais de Jean-Yves Tadié.Montaigne se lance dans la rédaction des
    Essais avec un objectif : se connaître soi-même.
    Philosophie, nature, justice, lecture, histoire... Les réflexions qui nourrissent l'oeuvre de cet humaniste curieux et érudit sont le résultat d'une vaste introspection.
    Le génie de Montaigne est de donner à cette découverte du
    moi une portée universelle.
    Le plaisir de lecture qu'offrent les
    Essais ne serait rien sans la saveur d'une langue si singulière. L'ancien français -; parfois difficile d'accès -; a été ici " rajeuni ", donnant ainsi une nouvelle vitalité à la finesse de style et à l'acuité de jugement de Montaigne.
    La lecture d'une sélection d'essais par Didier Sandre offre une nouvelle porte d'entrée dans cette oeuvre fondatrice des lettres françaises, dont Montaigne est l'un des pères.

  • Un fou, La Rempailleuse, La Parure, La Mère sauvage, Un million : cinq nouvelles de Guy de Maupassant, choisies parmi des centaines pour illustrer les thèmes qui lui tenaient à coeur et qui reviennent de manière récurrente dans son oeuvre. Alors qu'il épingle avec cruauté et ironie l'hypocrisie bien-pensante d'un pharmacien repus ou d'un petit-bourgeois âpre au gain, sa tendresse va aux femmes qui ont aimé trop fort et qui en sont mortes, romanichelle méprisée ou mère frappée par la guerre.

  • L'or

    Blaise Cendrars

    Obsédé par l'histoire de Johann-August Suter, par ce formidable récit d'aventure, ce destin si extraordinaire que celui du général suisse en exil qui se vit ruiné par l'or, Cendrars mûrit cette oeuvre depuis des années. Rédigé en 1925 et publié la même année, ce récit ne conte pas uniquement l'incroyable biographie de Suter, le premier milliardaire américain, c'est un fascinant tableau des Etats-Unis à une fabuleuse époque de leur histoire qui est livrée au lecteur, grâce à une prose franche et vive. Précurseur du vers libre, ami des peintres et de la bohème de Montmartre, le poète et bourlingueur Cendrars acquiert enfin une renommée avec L'Or en 1925.

  • "Le Rouge et le Noir, publié en 1830, est le premier grand roman de Stendhal. Résolument contemporain (le livre est sous-titré "Chronique de 1830"), il met en scène un enfant du siècle, Julien Sorel, dont le roman s'attache à décrire "la vérité, l'âpre vérité", pour reprendre l'énoncé du projet littéraire de Stendhal. L'extraordinaire finesse de l'approche psychologique des personnages confère une universalité à ce roman au demeurant ancré dans un cadre historique, politique et sociologique parfaitement réaliste. Yvan Le Bolloc'h s'immerge dans Le Rouge et le Noir pour en offrir une adaptation contemporaine, enjouée et rythmée, témoignant de l'intemporalité des passions humaines."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • "'Condamné à mort ! Voilà cinq semaines que j'habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids !'
    Réquisitoire brûlant contre la peine de mort, Le Dernier Jour d'un condamné est une oeuvre incontournable, un des symboles majeurs de l'engagement politique de Victor Hugo. Pas à pas, mot après mot, nous suivons les derniers instants d'un homme condamné à mort marqué tour à tour par la peur, la révolte et la résignation. Face au réalisme des émotions contradictoires qui traversent successivement le personnage nous nous surprenons à nous identifier à lui et à partager sa lente agonie. Ainsi, c'est à travers la voix singulière et familière de Frédéric Mitterrand que nous redécouvrons la beauté, l'humanité et la puissance réaliste de l'écriture de Victor Hugo. Une lecture fine et profonde qui offre une résonance toute particulière à cette oeuvre courte mais saisissante comme un cri de rébellion humaniste."
    Claude COLOMBINI FREMEAUX

  • Monuments du cinéma populaire français, Bernard Blier et Louis de Funès usent de leur talent comique et de leur verve pour défendre l'immortelle comédie-ballet de Molière, Le Bourgeois Gentilhomme. À leurs côtés Marthe Mercadier, François Périer, Jean Topart, Jean Parédès..., grandes figures du théâtre français. Enre gistré spécialement pour l'audio, ce disque est présenté dans sa version complète, avec la musique originale composée par Lully et permet d'entendre la voix des grands comédiens qui prennent un plaisir évident à interpréter les pièces immortelles de notre patrimoine littéraire. Patrick FRÉMEAUX

  • « La legende de St Julien l'Hospitalier est avant tout un conte, conçu pour le plaisir d'être dit et entendu ; un récit dans lequel le héros parvient, à travers une série d'épreuves, à un but qui semblait inaccessible. Gustave Flaubert rédige cette "petite bêtise moyenâgeuse" en1875. Il y a, chez Flaubert, l'ambition de donner à son écriture le poids des choses : son texte doit rendre leur vérité. Pour l'atteindre, il recherche l'expression absolue, d'où sa réputation de besogneux : "Ce souci de la beauté extérieure que vous me reprochez est pour moi une méthode. Quand je découvre une mauvaise assonance ou une répétition dans une de mes phrases, je suis sûr que je patauge dans le faux. À force de chercher, je trouve l'expression juste, qui était la seule et qui est, en même temps, l'harmonieuse". Neutralité du ton, sobriété de l'expression, Bruno Cremer s'efface au profit de l'oeuvre, suivant l'idéal flaubertien d'impersonnalité : sa lecture interprète moins qu'elle ne restitue la beauté formelle du conte. » Claude Colombini-Frémeaux & Alexandre Wong

  • Que ma joie demeure

    Jean Giono

    Lors d'une nuit provençale où "les étoiles ont éclaté comme de l'herbe", Bobi le saltimbanque surgit sur le plateau. Pour le fermier Jourdan qui invite l'étranger chez lui, cette visite relève de la Visitation. Par ses incroyables paroles, Bobi s'annonce comme un personnage christique, gouverné par la joie, qui va bouleverser le "travail triste" des paysans du coin, leur révéler une vie plus authentique, plus risquée aussi, tant elle exige de confiance en l'homme et dépasse les égoïsmes. L'argent n'est plus utile ; on parle de mettre le blé en commun... Avec Aurore et Joséphine, deux fruits sensuels, l'utopie bascule dans le drame... ©2011 Grasset et Fasquelle (P)

  • Zadig

    Voltaire

    Court roman, conte philosophique et récit de voyage, Zadig raconte de façon drôle et emportée les aventures d'un jeune homme voué à une destinée rocambolesque. L'histoire se déroule dans un Orient fantasmé, où le héros se retrouve confronté à des situations aussi loufoques les unes que les autres.

  • Publié en 1830, Le Rouge et le noir est un monument de la littérature française. Roman réaliste où l'ambition côtoie la cruauté d'une jeunesse inconsciente. Julien Sorel, fil de charpentier, veut gravir les échelon de la société,pour cela deux carrières s'offrent à lui : le clergé ou le militaire ; c'est finalement par les femmes que Julien parviendra à ses fins.

  • Jusqu'à deux ans et demi, Amélie se décrit comme un tube digestif, inerte et végétatif. Puis vient l'événement fondateur qui la fait chuter dans l'univers enfantin. Durant six mois s'ensuit la découverte du langage, des parents, des frères et soeurs, des nourrices japonaises, du jardin paradisiaque, des passions (le Japon et l'eau), des dégoûts (les carpes), des saisons, du temps.Tout ce qui, à partir de trois ans, constitue la personne humaine à jamais. Car à cet âge-là, tout est joué, le bonheur comme la tragédie... Tel est le message que nous envoie ce bébé à l'oeil noir observant fixement le monde avec acuité. Une acuité doublée d'un sens de l'ironie à la fois amusée et désespérée qui fait la singularité d'Amélie Nothomb.

  • Roman d'aventure et d'initation, L'Île au trésor est avant tout l'archétype du récit de piraterie.Le jeune Jim Hawkins est en possession d'une carte qui doit le mener à un fabuleux trésor ! Sa quête le conduit à franchir les océans à bord de l'Hispaniola mais le voyage est rapidement perturbé par l'équipage qui prépare une mutinerie... ©2008 Nathan (P)

  • Dans le pays d'Artois, une jeune fille audacieuse, surnommée Mouchette se laisse séduire par le marquis de Cadignan qui la délaissera alors qu'elle est enceinte. Meurtrie, la jeune passionnée cherche la vengeance. Plus tard elle croisera le chemin d'un jeune un vicaire de campagne, ascétique et tourmenté par sa lutte contre le Mal. De cette rencontre entre deux âmes troublées naîtra une relation exaltée. Adapté du roman au cinéma par Maurice Pialat, le film remporte la Palme d'or du Festival de Cannes 1987.

  • "L'enregistrement historique de la pièce de la Comédie Française, diffusée par la radio publique en 1954. Un grand spectacle sonore plein d'humour et de suspense conservé par l'Institut national de l'audiovisuel et remis à la disposition du jeune public par les éditions Frémeaux & Associés.
    Un tour du monde en 80 jours avec Phileas Fogg et Passepartout rempli de rebondissements, permet de faire découvrir l'imaginaire de Jules Verne superbement interprété par les comédiens français !"
    Patrick Frémeaux

  • L'Énéide Nouv.

    L'Énéide

    Virgile

    "Pendant latin de l'Iliade et de l'Odyssée, l'Énéide est l'épopée latine par excellence qui fit de Virgile (70 - 19 av. J.-C.) le plus grand poète latin de l'Antiquité. Ce long récit aux péripéties captivantes raconte les aventures du Troyen Énée, ancêtre mythique du peuple romain, depuis la guerre de Troie jusqu'à son installation victorieuse dans le Latium. L'épopée, notamment l'histoire d'amour entre Didon et Énée ou la descente aux enfers d'Énée pour y retrouver son père, inspira de nombreuses oeuvres littéraires et artistiques à toutes les époques. Daniel Mesguich nous en une offre ici narration envoûtante."
    Claude Colombini-Frémeaux et Nicolas Filicic

    Frémeaux & Associés et Les Belles Lettres proposent, pour la première fois en livres sonores, une bibliothèque idéale des grands textes littéraires de l'Antiquité grecque et latine. Que l'on ait lu ces oeuvres ou toujours rêvé de le faire, cette collection donne à entendre des textes toujours actuels, servis par des traductions fidèles et par l'interprétation des plus grands comédiens de langue française.

    Avec : Rencontre avec Vénus - Le plaidoyer des Troyens - L'apparition d'Énée - Le cheval de Troie - La nation des cyclopes - L'abandon d'Énée - Le désespoir de Didon - Vers le Tartare - Les rives du Styx - Le poison de Junon - La mort de la Reine - La victoire d'Énée.

empty