J'ai Lu

  • Si les Fables sont un « tableau où chacun de nous se trouve dépeint », de l'aveu même de l'auteur, il revient au lecteur d'aiguiser son esprit pour ne pas se laisser tromper par leur apparente simplicité. Car sous les grâces légères du vers et les « habits du mensonge » se déploie la pensée satirique du fabuliste qui épingle tous les travers de son temps... et du nôtre.
    Bestiaire extraordinaire, condensé de la société du XVIIe siècle, bijou de la littérature classique : c'est sans doute tout cela qui fait le charme des Fables, qu'on ne cesse de lire et de redécouvrir à tous les âges et à toutes les époques.
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Parcours : Imagination et pensée au XVIIe siècle ;
    o Prolongement : La littérature d'idées du XVIe au XVIIe siècle (corpus de textes).
    Classe de première.

  • Oedipe roi

    Sophocle

    Averti par un oracle quil tuerait son père et épouserait sa mère, dipe fuit les lieux de son enfance, espérant ainsi préserver Polype et Mérope, ses parents présumés. Que ne lui a-t-on dit, hélas, quil était en réalité le fils de Laïos ! Cette cruauté du sort lamène à commettre à son insu un acte criminel.
    Ignorant du drame qui se joue, aveuglé par le hasard, dipe court à sa perte. Il tue un voyageur qui lui barre la route, libère Thèbes de lemprise de la Sphinx et épouse, en récompense de sa bravoure, la reine de la cité : son terrible destin saccomplit inéluctablement.


    Illustration de couverture : dipus Solves the Riddle of the Sphinx © Akg-images
    />

  • Convaincu d'être atteint d'une grave maladie, Argan ne peut se passer des médecins. Il rêve donc de voir sa fille Angélique épouser un docteur, Thomas Diafoirus. Sauf qu'Angélique aime Cléante et refuse le choix de son père. Ce dernier, ulcéré, décide alors de la déshériter au profit de Béline, épouse hypocrite et odieuse marâtre. Mais c'est compter sans l'aide providentielle de Toinette et Béralde, qui s'ingénient à faire triompher la cause des amoureux !

  • "Il arrive que l'amour et la mort soient un seul mot pour deux personnages."
    Tristan est chargé d'accompagner Iseut auprès du roi Marc, auquel elle est promise. Mais en chemin le chevalier et sa protégée absorbent par erreur un philtre magique destiné à sceller l'amour des futurs mariés. Désormais unis par un sentiment que rien ne peut éteindre, ils sont condamnés à une vie de secrets, sur laquelle plane la menace du déshonneur et de la mort...
    Récit d'une passion fatale, l'histoire de Tristan et Iseut nous plonge au coeur du monde médiéval et de ses péripéties chevaleresques.
    o Objet d'étude : Héros, héroïnes et héroïsmes ;
    o Dossier pédagogique conçu conformément aux programmes ;
    o Prolongement : Origines et postérité d'un mythe.
    Classe de cinquième.

  • "Qu'il est long le chemin du retour !"
    Ulysse, dont la ruse a permis aux Grecs de vaincre les Troyens, doit affronter encore bien des dangers pour rejoindre Ithaque, son île natale, où l'attendent sa femme Pénélope et son fils Télémaque. Ballotté de tempêtes en naufrages, le héros aux mille tours parviendra-t-il à déjouer les envoûtements de la divine Circé, à résister au chant des Sirènes et à échapper à la terrible fureur de Poséidon ?
    o Objets d'étude : Le monstre, aux limites de l'humain / Héros, héroïnes et héroïsmes ;
    o Dossier pédagogique conçu conformément aux programmes ;
    o Prolongement : Récits de navigation et réécritures (corpus de textes).
    Classes de sixième et de cinquième.

  • «Sur une chaise, on trouva un rasoir mouillé de sang.»

    Dans Paris, un crime atroce défraye la chronique. Une mère et sa fille ont été sauvagement assassinées, leurs corps mutilés. Pourtant, aucun mobile ne semble expliquer un tel déchaînement de violence. Plus inconcevable encore : la pièce dans laquelle s'est déroulé le meurtre était verrouillée de l'intérieur...
    À travers son investigation, le chevalier Dupin fait triompher l'esprit rationnel en levant le voile sur un mystère en apparence insoluble. Servi par la prose ciselée d'Edgar Allan Poe, traduit par Charles Baudelaire, Double assassinat dans la rue Morgue est un classique du récit d'enquête.

    Double assassinat dans la rue Morgue est suivi du Mystère de Marie Roget.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Adapter un livre à l'écran : du policier au film noir

    Classe de quatrième.

  • Sganarelle est obstiné. Il refuse catégoriquement que Clitandre épouse sa fille Lucinde. Pour contourner cet obstacle, elle met au point un stratagème, aidée de Lisette, sa suivante. Elle feint la maladie, obligeant son père à faire appel à des médecins qui s'avèrent incompétents. La servante propose alors un médecin hors pair, qui n'est autre que Clitandre déguisé...
    Cette comédie-ballet en trois actes, écrite sur une musique de Jean-Baptiste Lully, est la première pièce que la troupe de Molière a mise en scène en tant que troupe du roi, en 1665. Elle est suivie d'une autre courte pièce : Le Sicilien ou l'Amour peintre.

    Couverture : À gauche, Clitandre, au centre Lucinde, à droite Sganarelle. Scène de L'Amour medecin illustrée par J. Punt d'après Francois Boucher pour l'édition de 1749. © Collection KHARBINE-TAPABOR

empty