12-21


  • LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

    Pour son adieu au théâtre et à la vie, avec une prémonition déchirante, Molière donne une comédie mêlée de musique et de danse, un chef-d'oeuvre de force et de gaieté. À 51 ans, épuisé, il coiffe le bonnet d'Argan, le malade imaginaire esclave de sa manie et jouet de ses nerfs. Bourgeois hypocondriaque, il prétend marier sa fille, l'impertinente et joyeuse Angélique, à ce nigaud de Thomas Diafoirus, son médecin personnel. Plus pitoyable que méchant, celui-ci rêve que la Faculté le reçoive comme l'un des siens.
    Molière compose la plus puissante satire qu'on fit jamais sur cette science parfois imbécile. Pour faire rire, il fait du faux avec du vrai, et donne le spectacle bouleversant de sa propre agonie.
    @ Disponible chez 12-21

    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

  • Horace

    Pierre Corneille

    Édition présentée et commentée par Catherine Eugène, professeur de lettres supérieures au lycée de la Légion d'honneur.
    Horace est une formidable machine de guerre et un drame haletant tout en rebondissements et en coups de théâtre. On y respire, dans la Rome des origines, le fanatisme, la sauvagerie et le sang. Albe et Rome, cités rivales unies par de nombreuses alliances familiales, choisissent trois champions de leur camp pour décider du salut de leur patrie. Horace, jeune loup romain, doit égorger trois hommes qu'il connaît et qu'il aime. S'il y parvient, ce sera sans haine et sans colère, et il s'y prépare " avec allégresse ".
    Horace est-il une brute, éduquée pour le crime au nom de sa patrie, ou plutôt un héros de vingt ans sublime de jeunesse et de générosité ?
    Lire avec le texte intégral et la préface
    Comprendre avec Les clés de l'oeuvre

    24 pages pour aller à l'essentiel

    56 pages pour approfondir

  • Illuminations est le titre d'un recueil de 54 poèmes composés par Arthur Rimbaud entre 1873 et 1875.
    Rimbaud a dix-neuf ans lorsqu'il entreprend l'écriture de ses derniers poèmes qui constitueront ce recueil. En 1875, à vingt ans, il choisit le silence. De l'homme comme de son oeuvre, on a, depuis plus d'un siècle, tout dit et tout écrit : adolescent génial, voyou voyant, poète maudit, mythe moderne de la révolte. Il reste donc à lire ses textes et à partager une aventure poétique unique.
    Publiés pour la première fois en 1886, dans une édition établie par Paul Verlaine, à l'insu de Rimbaud qui se trouvait en Abyssinie, ces poèmes en prose marquent la fulgurance et l'intensité de l'univers du jeune homme.
    Voyant, visionnaire, inventeur de mots et de mondes, poète du désir et de la révolte, Rimbaud ne cesse de nous étonner, de nous inviter au voyage, de nous éblouir.

  • De ses origines médiévales (chansons de toile, de troubadours) jusqu'à l'époque contemporaine, de ses auteurs les plus connus (Ronsard, Hugo, Musset, Baudelaire) à ceux qui méritent de l'être (Banville, Corbière, Régnier, Lerberghe), des formes les plus traditionnelles et classiques (rondeaux, odes, sonnets) aux calligrammes comme aux haïkus venus du Japon, sans oublier les poèmes en prose, les chansons et les comptines enfantines, cette anthologie donne un panorama large et varié de la production poétique dans toute sa richesse et sa diversité.

  • Dom Juan

    MOLIERE


    LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÉCLE

    En 1664, Dom Juan déchaîne le scandale et soulève les passions. Molière a déjà ridiculisé la société de son temps, précieux, marquis, médecins, dévots. Le personnage de Dom Juan, figure exemplaire de l'impiété et de l'athéisme, lui offre un sujet plus dangereux encore. Ce grand seigneur est le diable en personne. Il blasphème, méprise ses créanciers, étincelle d'esprit et de méchanceté. Il séduit mille femmes, pour les humilier après. À ses côtés, son valet, Sganarelle, est terrorisé par son insolence, son aisance, son cynisme.
    Aujourd'hui encore, le génie et le miracle de Molière, dont la voix s'élève chaque soir dans tous les théâtres du monde, nous fait rire et frémir.

  • Le Tartuffe

    MOLIERE

    Jusqu'à sa rencontre avec " l'Imposteur ", le grand bourgeois Orgon était un homme intelligent, raisonnable et naïf. Mais ce prêtre hypocrite et vulgaire qui envahit sa maison l'hypnotise. En vain le supplie-t-on de chasser ce parfait scélérat, cet escroc qui tente de séduire sa délicieuse femme, de faire le malheur de ses enfants, de spolier ses biens. Mais Orgon reste aveugle.
    Défier le tout-puissant parti des bien-pensants et des dévots était une folie. On prévient Molière qu'il risque l'excommunication, le bûcher ou la mort. Mais au bout de cinq ans, il finit par imposer son Tartuffe. La pièce soulève les passions, mais la machine de guerre est lancée. Molière, comme toujours, aura le dernier mot.

empty