• La flotte fantôme : le troisième conflit mondial est déja là ! Nouv.

    Grâce à un accès privilégié aux meilleures sources militaires et techniques, Singer et Cole ont mis en scène, avec une très grande précision, une guerre entre les deux premières puissances mondiales : la Chine et les États-Unis.
    Dans un futur proche, la Chine envahit Hawaï pour s'emparer de gigantesques réserves de gaz. Mais un véritable Pearl Harbor numérique empêche l'Amérique de réagir : guerre des étoiles, marine paralysée, aviation clouée au sol... il faudra le génie et l'héroïsme d'une poignée d'hommes et de femmes pour engager la résistance et reprendre la main sur la technologie.
    Un thriller addictif, extrêmement instructif* sur la réalité des menaces qui pèsent sur notre monde connecté où la Chine est largement en pointe.
    /> *En fin d'ouvrage, plus de 400 notes renvoient à la réalité des faits et des techniques développés dans ce roman.
    P. W. Singer est consultant pour le Département d'Etat US. Il l'a aussi été pour le célèbre jeu Call of Duty. Il a été nommé récemment par la société Analytica comme « l'une des 10 plus influentes personnalités du monde de la cybersécurité ».
    Écrivain, August Cole a travaillé pour le Wall Street Journal. Il est l'un des organisateurs du Pentagon NextTech project

  • Officier à la CIA, Lucy Chan a survécu à une explosion qui aurait dû lui être fatale. Comble de l'ironie, c'est l'agence qui l'emploie qui a décidé de cette frappe ciblée qui la condamnait. De quoi lui donner envie de passer pour morte et de disparaître. Mais il y a à la CIA une femme qui ne peut croire que Lucy soit une mortelle comme les autres. Son ancienne formatrice, Darby Owens, aujourd'hui sous-directrice à l'Agence, a bien l'intention de retrouver la jeune femme. Car un agent invisible, que tout le monde pense mort et qui ne figure plus dans aucun registre, peut parfois rendre des services inestimables. Justement, à la frontière franco-allemande, il faudrait aller voir ce qui se trame...
    De manigances secrètes en combats explosifs, Jean-Hugues Oppel nous guide sur les traces de deux femmes qui jouent un jeu trouble sur l'échiquier des tractations internationales.

  • L'étoile du nord

    John D.B.

    Les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au bord de la guerre.
    Pour aller chercher sa soeur jumelle qui a été enlevée en Corée du Nord, Jenna se fait recruter par l'unique organisme capable de l'aider : la CIA.
    A Pyongyang, le colonel Cho fait une terrifiante découverte. Il doit échapper à la police secrète qui le serre de près. Un geste, un mot, et il deviendra traître à la nation.
    Mme Moon trouve un chargement de contrebande. Plutôt que de le rendre aux autorités, elle décide de vendre la marchandise au marché noir. Si elle réussit, sa vie sera changée à jamais. Si elle échoue...
    Basé sur des faits réels glaçants, mené à un rythme effréné jusqu'au dénouement explosif, L'Etoile du Nord porte le thriller d'espionnage au plus haut.

  • Aujourd'hui, en France, moins d'un tiers des fonctionnaires de la
    DGSE sont des femmes, le plus souvent cantonnées à des postes
    administratifs de catégories B ou C. Chloé Aeberhard s'est demandé
    pourquoi. Pourquoi sont-elles à ce point sous-représentées alors
    qu'on s'évertue à dire que les femmes ont «plus d'intuition que les
    hommes», «un don exceptionnel du détail» et une aptitude à «mettre
    leur ego de côté pour atteindre un objectif»? Pendant cinq ans, Chloé
    Aeberhard a parcouru le monde, de Paris à Washington en passant par
    Moscou et Tel-Aviv, à la recherche d'anciennes espionnes des services
    de renseignements engagés dans la guerre froide. Elle a fait la
    rencontre de Geneviève, Martha, Jonna, Gabriele, Ludmilaet Yola. Loin
    du cliché tenace de la James Bond girl ou de la Mata Hari, chacune a
    joué un rôle décisif. La guerre froide est omniprésente, et
    l'ambiance peut vite basculer: du Bureau des légendes à La vie des
    autresou d'007 à The Americans!

  • La taupe rouge

    Julian Semenov

    L'espion russe Von Stierlitz infiltré en Allemagne nazie doit déjouer le complot fomenté par des proches de Hitler qui tentent, sachant que la guerre est perdue pour l'Allemagne, de signer une paix séparée avec les Anglo-Américains dans le dos des Russes pour contrer la menace soviétique.

  • " Du monde secret que j'ai connu jadis, j'ai essayé de faire un théâtre pour les autres mondes que nous habitons. D'abord vient l'imaginaire, puis la quête du réel. Et ensuite retour à l'imaginaire, et au bureau devant lequel je suis assis à cet instant. " John le Carré
    Depuis ses années de service dans le renseignement britannique pendant la Guerre froide jusqu'à une carrière d'écrivain qui l'emmena du Cambodge en guerre à Beyrouth après l'invasion israélienne de 1982, en passant par la Russie avant et après la chute du mur de Berlin, John le Carré s'est toujours placé au cœur de notre histoire contemporaine. Dans ce livre de mémoires inédits, il relate d'une plume aussi incisive que drolatique et avec la subtilité morale qui caractérise ses romans les événements dont il fut le témoin. Qu'il décrive le perroquet d'un hôtel de Beyrouth imitant à la perfection le crépitement des mitraillettes ou les premières notes de la Cinquième de Beethoven, sa découverte des charniers du génocide rwandais, son réveillon du Nouvel An 1982 avec Yasser Arafat, la sagesse du génial physicien Andreï Sakharov, sa rencontre avec deux anciens chefs du KGB ou avec l'humanitaire française qui lui inspira l'héroïne de La Constance du jardinier, son regard est souvent caustique, toujours pénétrant.
    Mais surtout John le Carré nous dévoile son parcours d'écrivain sur plus de six décennies et sa quête infatigable de l'étincelle humaine qui a insufflé tant de vie et de cœur à ses personnages de fiction.
    John le Carré, né en 1931, a étudié aux universités de Berne et d'Oxford, enseigné à Eton, et a été membre du service du renseignement britannique pendant la Guerre froide. Il se consacre à l'écriture depuis plus de soixante ans et partage sa vie entre Londres et la Cornouailles.
    Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin
    Isabelle Perrin, que tout destinait à une sage carrière universitaire, contracte le virus de la traduction littéraire auprès de sa mère Mimi. Les incurables duettistes cosigneront plus de trente traductions, dont tous les romans de John le Carré depuis La Maison Russie.

  • Les lames du cardinal T.1

    Pierre Pevel

    Paris, an de grâce 1633.
    Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse se garder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon pour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'oeuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir.
    Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger.
    Les Lames du Cardinal !

  • Sergueï Jirnov est un ancien espion du KGB, François Waroux a été officier traitant à la DGSE. Le premier a opéré au sein du service des « illégaux » pour l'URSS, notamment pour infiltrer l'ENA, le second a agi sous couverture à travers le monde au nom de la France. Après avoir longtemps oeuvré dans l'ombre pour deux camps opposés, ces deux officiers supérieurs ouvrent dans ce livre un dialogue sans tabou sur leur carrière au sein des services secrets. Pour la première fois, un espion russe et un officier français confrontent leurs expériences, leurs analyses
    et les méthodes utilisées par leurs pays respectifs. Ils révèlent les secrets du travail sous couverture, les techniques
    de surveillance, les manipulations, mais aussi les angoisses quotidiennes et les cas de conscience qu'impliquent
    de telles professions. Loin des clichés des films hollywoodiens, ce livre lève le voile sur la réalité des services de renseignement, brisant un à un les mythes en la matière pour leur substituer une face cachée bien plus complexe. De la guerre froide à la guerre technologique, en passant par les nouvelles menaces qui frappent le monde, ces deux grands témoins n'éludent aucun sujet dans leurs échanges. Un voyage d'Est en Ouest pour découvrir le vrai visage de la raison d'Etat.

  • L'espionnage international au XXe siècle : plus de cinquante " maîtres de l'ombre ".A sa manière, l'espionnage est un art. Comme tout art, il exige de ses pratiquants des dispositions spécifiques qui font de quelques-uns d'entre eux des virtuoses, des as. En un mot des maîtres. Ils se rattachent à des types différents, mais complémentaires : les grands patrons, les agents de terrain, les versatiles, les exécuteurs de basses oeuvres, les agents Action, les chasseurs de taupes et les fauteurs de troubles. Tous se sont adonnés en " seigneurs " à ce métier à risques entraînant parfois l'Histoire avec eux.

  • Quand elle n'est pas en mission à Londres, Tripoli ou Tel Aviv, Anna aime retourner à Amsterdam, dans l'annexe secrète où la famille d'Anne Frank a tenté d'échapper à l'horreur nazie. Durant un de ses pèlerinages là-bas, l'espionne se rend compte qu'elle est suivie. Promptement, l'organisation se charge de l'exfiltrer dans une maison de protection, dont on lui cache à dessein le lieu. C'est là qu'Anna fait la connaissance de Celestino, un fou de littérature. L'homme fantasque veille sur elle et sur les huit autres membres qui forment l'insolite communauté de cette nouvelle annexe. Entre Anna et lui s'amorce alors un dangereux pas de deux.

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, les services secrets britanniques ont envoyé des espionnes sur le sol français. Ken Follett s´est inspiré de ce fait de guerre véritable pour construire un roman d´espionnage palpitant... 28 mai 1944, Sainte-Cécile, France occupée. Tout est prêt, Betty, la grande espionne anglaise, attend l´heure dite pour appuyer sur le détonateur qui fera exploser le quartier général de la Gestapo et tout son système de communication. Elle sait que Dieter, un espion allemand en charge de démanteler le réseau résistant de la région, est dans les parages... L´opération échoue : les résistants dénombrent plusieurs morts, Michel, le mari de Betty, est blessé, Betty échappe de justesse aux Allemands. Betty est tenue pour responsable de cet échec. Ses supérieurs, qui commencent à douter d´elle, lui offrent une dernière chance. Betty monte un nouveau et ultime plan. Elle demande aux services secrets britanniques de recruter cinq jeunes femmes parfaitement non professionnelles, mais dont les personnalités seront décisives pour la réussite du grand sabotage. Nom de code : le Réseau Corneille...

  • AvecLe Diable dans la ville blanche, Erik Larson a révélé un talent exceptionnel pour romancer l´Histoire. Après s´être intéresséà l´Exposition universelle de Chicago et au premierserial killeraméricain dans son précédent livre, il nous offre cette fois un superbe thriller politique et d´espionnage, basé sur des évènements réels et peu connus qui se sont déroulés en Allemagne pendant l´accession au pouvoir d´Adolphe Hitler.


    1933. Berlin. William E. Dodd devient le premier ambassadeur américain en Allemagne nazie. Originaire de Chicago, c´est un homme modeste et austère, assez peu à sa place sous les ors des palais diplomatiques, qui s´installe dans la capitale allemande. Belle, intelligente, énergique, sa fille, la flamboyante Martha est vite séduite par les leaders du parti nazi et par leur volonté contagieuse de redonner au pays un rôle de tout premier plan sur la scène mondiale. Elle devient ainsi la maîtresse de plusieurs d´entre eux, en particulier de Rudolf Diels, premier chef de la Gestapo, alors que son père, très vite alerté des premiers projets de persécutions envers les juifs, essaie d´alerter le Département d´État américain, qui fait la sourde oreille. Lorsque Martha tombe éperdument amoureuse de Boris Winogradov, un espion russe établi à Berlin, celui-ci ne tarde pas à la convaincre d´employer ses charmes et ses talents au profit de l´Union Soviétique. Tous les protagonistes de l´histoire vont alors se livrer un jeu mortel, qui culminera lors de la fameuse « Nuit des longs couteaux ».

  • Avril 1921. Après trois ans de guerre civile, alors que la famine fait rage en Russie bolchévique, Lénine instaure une Nouvelle Politique Économique plus libérale (la NEP) et décide d'échapper au blocus général en échangeant diamants et bijoux du tsar et de l'aristocratie contre de la nourriture et des équipements. Devant négocier avec les bijoutiers détenteurs du marché à Paris, Londres ou Anvers, il est contraint de faire appel à des intermédiaires, bureaucrates au jeu trouble ou agents véreux. Il se heurte aussi à des émigrés de l'armée blanche aux abois qui veulent distraire les joyaux à leur profit. Un trafic juteux se met en place à Revel en Estonie.
    Maxime Issaïev, agent de la Tchéka et futur von Stierlitz infiltré en Allemagne nazie, est chargé de démanteler le réseau et d'arrêter les coupables. Cela le mène des bas-fonds de Moscou aux prisons estoniennes par des chemins semés d'espions internationaux et de voyous parfois au grand coeur. Éblouissante fresque de gentlemen cambrioleurs, de tueurs à gages et de révolutionnaires oeuvrant au grand rêve soviétique.

  • L'Agent Secret

    Joseph Conrad


    Le sujet est l'histoire noire et comique d'espions provocateurs et agents anarchistes d'une puissance étrangère non nommée dans les ruelles mal famées de Londres au début du XXème . Le personnage principal, Verloc, est un agent secret infiltrant le milieu anarchiste, impliqué dans un ambitieux plan terroriste qui aboutit à poser une bombe à l'observatoire de Greenwich.

    Unabomber se serait inspiré de ce roman pour commettre ses actes.

  • Paris, 1633.
    Les dragons menacent le royaume. Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d'Europe. Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d'une compagnie d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce.
    Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu'ils approchent du Mont-Saint-Michel à la faveur de la nuit, ils savent que le prochain défi pourrait être le dernier. Car, outre les plans de leurs ennemis, il va leur falloir percer les secrets de l'ordre des Soeurs châtelaines qui réside en ces lieux sacrés.
    Cette fois le courage et la loyauté ne suffiront pas. Rapière au poing, les Lames devront se résoudre à tout sacrifier s'ils veulent sauver Paris de la destruction.

  • " Quiconque a menti à sa femme, à sa maîtresse ou à son enfant pourra peut-être reconnaître cette corruption privée qui provient d'un secret que l'on ne peut pas révéler. " Graham Greene
    Une fuite est découverte dans un sous-département des services secrets britanniques, entraînant une opération de contrôle. Dans l'atmosphère lourde de suspicion qui en découle, les personnages sortent peu à peu de l'ombre... Graham Greene retourne ici à ce monde du renseignement qu'il a bien connu et pour lequel il a gardé une fascination ironique. Mais l'espionnage et ses péripéties illustrent aussi de façon aiguë et parfois tragique que la rigidité obtuse des raisons d'État est trop souvent oublieuse du facteur humain.

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'espionnage et les espions, sans jamais oser le demander.Bréviaire du genre, cet ouvrage est déjà LA référence en matière d'espionnage. Composé de nombreuses notices, ce dictionnaire inédit aborde aussi bien les thèmes historiques, politiques que culturels : des grandes institutions comme le KGB ou la CIA, aux personnalités comme de Gaulle, Fouché, Heydrich, sans oublier les grandes affaires et infiltrations culturelles avec James Bond ou OSS 117, tout y est.
    Ce dictionnaire sur le renseignement est fait
    par le renseignement : ni journalistes ni historiens, ses contributeurs ont tous exercé un rôle le plus souvent de premier plan dans le renseignement français. Bon nombre signent d'ailleurs leur contribution d'un pseudo. Forts de leur savoir, ils apportent leur expertise et permettent enfin de connaitre la réalité derrière la légende.

  • Une histoire totale des services secrets de l'Antiquité à nos jours.Le plus vieux métier du monde ? Non, mais un des plus anciens. Si l'espionnage plonge ses racines dans l'histoire la plus reculée, celle des Grecs, Romains, et Chinois, il trouve aujourd'hui des débouchés exponentiels avec la cybersurveillance et l'écoute téléphonique mondialisées. Entre-temps, il a connu l'émergence de l'Intelligence Service sous Elisabeth Ire d'Angleterre, le combat des agents secrets de Louis XVI pour l'indépendance américaine, la guerre de l'ombre franco-anglaise sous la Révolution puis l'Empire, l'essor des services du tsar ou du Kaiser. La Grande Guerre et plus encore la Seconde Guerre mondiale marquent l'entrée en lice de la société civile, des femmes notamment, aux côtés des espions de métier. La guerre froide entre URSS et Occidentaux, qui se prolonge jusqu'en 1991, constituera enfin l'" âge d'or " de l'espionnage.
    Histoire toujours vivante, après le Mossad israélien, les Moukhabarat arabes et le Naisho japonais, de nouveaux acteurs font irruption dans l'univers multipolaire des services secrets d'aujourd'hui, comme la R&AW indienne ou le Guoanbu chinois, mais aussi les mouvements djihadistes auxquels cet ouvrage consacre de substantiels développements. L'espionnage se fait numérique, ses technologies montent en puissance.
    Trente-cinq années d'investigation pour la presse et l'édition sur le monde opaque des services secrets auront été nécessaires pour composer cette première histoire totale, inédite par son ampleur, ses mises en perspective et ses multiples révélations.

  • Norillag

    Céline Servat

    La vie entière de Gustave repose sur un mensonge. Pour se reconstruire, il doit lever le voile sur le mystère de ses origines.
    Sa quête débute dans la période Stalinienne et plus précisément dans les Goulags de Sibérie.
    Gustave nous entraîne dans une course contre la montre, dont l'enjeu est essentiel : connaître son passé, donner un sens à son existence

    Après Internato, Norillag est le deuxième tome d'une trilogie sur les dictatures et les recherches autour des origines.

  • Stasi Child

    Young David

    À Berlin au temps du Mur, la méfiance est la règle et la confiance, un luxe. Vous ne saurez jamais quelle question peut vous trahir. Hiver 1975, Berlin-Est. Karin Müller et Werner Tilsner, officiers de police, sont dépêchés au cimetière près du mur de Berlin afin de mener une enquête sur le meurtre d'une adolescente. Les journaux affirment que la jeune fille a été fusillée par une patrouille frontalière de l'Ouest alors qu'elle fuyait vers l'Est. Toutefois, l'autopsie prouve que la scène de crime a été modifiée et la fille violée et assassinée. On ordonne à Tilsner et Müller de s'en tenir à la recherche de l'identité de la victime, et de rester discrets. Trouver le coupable ne semble pas être la priorité... En dépit de sa loyauté sans faille envers le régime, Müller s'engage corps et âme dans l'enquête. Elle refuse de laisser échapper le coupable. Mais elle est surveillée de très près et ceux qui veulent entraver ses recherches sont nombreux. Lorsque son propre mari disparaît, Karin va se demander qui est véritablement son ennemi et choisir son camp.

  • « L'espionnage ne transforme pas fondamentalement le cours de l'Histoire ; mais il arrive qu'il en modifie profondément les péripéties. »





    Quelle est la réalité historique derrière les grands films d'espionnage ?


    Quelle est la part de vérité au coeur des mythes qui nous font rêver ?

    Véritable anthologie où l'on retrouve un large éventail de films des années 60 à nos jours, ce livre rend aux espions leur part de réalité à la lumière de l'histoire et de l'actualité. Il dévoile leur secret, même si le mystère reste entier pour certains évènements et protagonistes.
    De L'affaire Cicéron à The Ryan initiative, de la Guerre froide au démantèlement des réseaux terroristes, nous entrons par la porte du mythe dans le quotidien brut des agents du renseignement et dans les arcanes des services secrets du monde entier.

  • " Ce recueil s'inspire de mon expérience d'agent secret pendant la guerre, mais remaniée au service de la fi ction. Car la réalité est un piètre conteur. Elle entame ses récits au petit bonheur, en général bien avant le début de l'action, marche à l'aventure et décroche avant d'avoir dénoué les fi ls de l'intrigue... " Somerset Maugham a démontré, avant Ian Fleming et John Le Carré, que littérature et espionnage pouvaient faire excellent ménage. Somptueusement écrites, riches de descriptions et de poésie, ces nouvelles nous emmènent d'un pays à l'autre de l'Europe en guerre, brossant au passage des portraits corrosifs et drôles des personnages qu'Ashenden croise au gré de ses aventures, et qui tous - ou presque - se révèlent être des espions. Après Les Trois Grosses Dames d'Antibes et Madame la Colonelle, ce troisième volume de nouvelles est l'occasion de retrouver l'univers anticonformiste et cosmopolite de Maugham, le plus français des grands écrivains anglais du XXe siècle. " Conteur hors pair, Somerset Maugham a poussé le genre de la nouvelle jusqu'à la perfection. " Le Monde

  • Dans un vieux numéro du Times, l'auteur retrouve un écho d'une affaire qui avait fait grand bruit dans son enfance ; c'était quelque chose comme une affaire Dreyfus russe, mais il n'y avait eu aucun Émile Zola, alors, pour prendre la défense de l'homme qu'on accusait. Voici un roman dans lequel personnages et événements sont authentiques, presque documentaires, et qui est en même temps une grande réussite littéraire. Au début de la Grande Guerre, Sergueï Miassoïedov, colonel de la gendarmerie tsariste et petit entrepreneur privé, se trouve accusé d'espionnage pour le compte de l'Allemagne : en coulisse, la police politique est en proie à des luttes intestines entre les antisémites et leurs adversaires. Condamné à mort par une cour martiale, Miassoïedov est exécuté à Varsovie en 1915. Et c'est alors que commence une seconde affaire, moins retentissante et peut-être plus cruelle encore : son épouse, d'origine juive, est inquiétée à son tour, d'abord par la police tsariste, qui obtiendra sa condamnation, puis par les services soviétiques. Des pogroms de 1903 jusqu'au bombardement de Dresde par les Alliés, c'est toute la noirceur et la violence du demi-siècle qui se montre à nos yeux.

    Józef Mackiewicz est né en 1902 à Saint-Pétersbourg. Il prit part à la guerre contre les bolcheviks. Après avoir étudié la philosophie à Varsovie, il a été journaliste, puis rédacteur en chef d'un quotidien polonais de Vilnius. Durant la guerre, il travailla de ses mains, ouvrier, bûcheron. Probablement à l'instigation d'un agent soviétique, il fut condamné à mort par la résistance polonaise : faute de motif réel, rien ne fut tenté contre lui. Témoin capital des événement de son siècle (il était présent, en particulier, lors de l'exhumation des victimes du massacre de Katyn et fut l'un des premiers à alerter l'opinion internationale sur ce crime soviétique), il s'est attaché toute sa vie à faire entendre des « vérités inconfortables ». Il parvint à passer à l'Ouest en 1945 : Rome, puis Londres et enfin Munich, où il mourut en 1985. Il est l'auteur de six romans.

  • Juin 1950. Washington. McCarthy et son équipe interrogent une certaine Maria Apron. Elle est accusée d´être entrée aux États-Unis avec un faux passeport et d´avoir assassiné un agent secret américain en Union soviétique. Avant elle, Orson Welles, Lauren Bacall, Arthur Miller et des centaines d´autres artistes soupçonnés de sympathies communistes ont été interrogés par McCarthy. Leur carrière a été détruite, leurs famille ont été brisées.

    Pour se défendre, Maria Apron n´a que ses souvenirs. En actrice consommée, elle va, telle Shéhérazade, les distiller à ses accusateurs pour sauver sa tête.

    Maria Apron, de son vrai nom Marina Andreïva, commence par une révélation scandaleuse : oui, elle a connu Staline ; elle a même été sa maîtresse.

    En octobre 1932, elle a dix-neuf ans et est l´étoile montante du théâtre moscovite. Invitée au dîner fêtant l´anniversaire de la Révolution, Marina découvre la réalité du Kremlin. Devant elle, Staline déclare à ses convives, dont beaucoup sont juifs, que le Birobidjan, un petit pays de Sibérie, sera désormais une région autonome juive : les Juifs du monde entier pourront y émigrer et la langue officielle sera le yiddish. Ce soir-là, Marina, partagée entre la répulsion et la fascination, se laisse séduire par Staline. Mais Nadejda Allilouïeva, l´épouse de Staline, se suicide pendant que son mari est avec Marina.

    Marina doit se faire oublier. Sa carrière est interrompue, puis elle doit fuir Moscou. Où aller ? Vers qui se tourner ? Ironie de l´histoire, elle, la jeune actrice antisémite, se retrouve au Birobidjan. Dans ce petit pays, elle découvre la vitalité du théâtre yiddish, renommé dans le monde entier. Et c´est là, auprès de vieux comédiens, que Marina renoue avec le travail d´actrice, le grand, le vrai, exigeant et généreux. Elle oublie les années de terreur, croit au bonheur, tombe amoureuse. Il s´appelle Michael Apron, il est médecin et... américain.

    Mais la fin de la Seconde Guerre mondiale modifie les équilibres politiques : les Américains, alliés d´hier, deviennent les nouveaux ennemis. Accusé d´espionnage, Michael est envoyé au Goulag. Pour le tirer du camp sibérien où il doit mourir, Marina brave l´enfer...



    Durant les quatre journées de son procès, Marina raconte plus que sa vie : l´aventure vertigineuse d´une femme qui défie l´Histoire avec pour seules armes l´amour d´un homme, la puissance du théâtre et la beauté d´une langue.

empty