les-traitres

  • Kelen, le mage sans pouvoir, a commis un acte impardonnable. Il sera pendu haut et court... à moins qu'il parvienne à obtenir la grâce de la Reine de Darome. Mais le palais est un guépier où les alliés d'hier sont les ennemis de demain: pour sauver leur peau, Kelen et le féroce Chacureuil Rakis n'auront pas droit à l'erreur.

  • A Alcatraz, Machiavel et Billy the Kid suivent le plan des Anciens : ils vont lâcher les monstres d´Alcatraz sur la ville de San Francisco, ce qui devrait éradiquer la race humaine.

    A San Francisco, la fin est proche. Josh Newman a choisi son camp et il ne sera pas aux côtés de sa soeur, Sophie, ni même auprès de l´Alchimiste Nicolas Flamel. Il combattra avec Dee et la mystérieuse Virginia Dare. A moins que Sophie retrouve son frère avant le début de la bataille, sinon, tout sera perdu, à jamais.

    Les jumeaux de la prophétie ont été séparés, ce qui marque le début de la fin...

  • Lorkin est de retour au Sachaka avec les Traitresses rebelles, en mission pour leur reine : sur lui pese la lourde tache de poser les bases d´une alliance entre leurs deux peuples. Le jeune homme est desormais devenu un magicien noir redoutable, capable de maitriser une forme de magie inconnue. Lorsque le roi du Sachaka le jette en prison pour le contraindre a trahir la cause des rebelles, il doit decider a qui va son allegeance.
    Quel que soit son choix, celui-ci entrainera un immense sacrifice, et pourrait bien transformer la Guilde des magiciens a jamais...

  • Les traîtres

    Giancarlo De Cataldo

    1844 : dans la péninsule italienne partagée entre le royaume de Sardaigne et du Piémont, les provinces du Nord aux mains des Autrichiens, le centre occupé par les États du pape et le Sud, Sicile comprise, sous la férule réactionnaire des Bourbons de Naples, un désir d'unification et de démocratie monte de toute la société. Cette année-là, en Calabre, une expédition de partisans se heurte à l'indifférence des paysans qu'ils voulaient soulever, à la répression bourbonienne et à la trahison du bandit Calabrotto.
    Le jeune Lorenzo di Vallelaura, noble vénitien déserteur de l'armée autrichienne, arrache au bûcher Striga, une sorcière muette, génie des nombres qui sera pour toujours son ombre bienfaisante. Face au peloton d'exécution, Lorenzo accepte de devenir un traître à la solde de l'Empire austro-hongrois.
    Plus tard, à Londres, placé auprès de Mazzini, l'un des trois futurs pères de la patrie italienne, il sera mêlé à un demi-siècle d'intrigues entre puissances européennes, marqué par des attentats, des complots et des soulèvements aux quatre coins de la Botte.
    Face à lui, Von Aschenbach, chef des services secrets autrichiens, homosexuel tourmenté, et son homologue piémontais Vittorelli, cynique pourtant fasciné par l'autre grande figure du Risorgimento, Cavour.
    Autour de lui, Striga, qu'il retrouve aux côtés de Terra di Nessuno, l'héroïque guerrier sarde, et toute une société londonienne extravagante et géniale, le peintre Rossetti, l'aristocrate exténué Chatam et la très belle et très désirée lady Cosgrave, ardente adepte de la Cause. Le chemin de Lorenzo et des autres croisera aussi bien celui de Garibaldi que ceux de mafieux, de camorristes, de bandits anglais et de terroristes français.
    Tandis que dans les coulisses agissent Karl Marx, Victor Emmanuel II ou Napoléon III, nous sommes transportés de révolutions en réceptions somptueuses, de tavernes milanaises en sordides prisons napolitaines, des rues de Palerme en flammes aux chais du marsala, des bordels anglais aux ghettos de Rome et aux laboratoires où s'inventent les premières machines à calculer.
    Faisant ici montre d'une puissance créatrice qui le porte encore plus loin que son chef-d'oeuvre Romanzo criminale, Giancarlo De Cataldo brasse les langues, les dialectes, les saveurs, les légendes et les chansons pour nous restituer horreurs et splendeurs d'une époque encore en résonnance profonde avec la nôtre.
    Maniant l'ironie de l'essayiste et la science du feuilletoniste, il sait nous attacher aux destins individuels d'une nuée de personnages, historiques ou romanesques, à leurs ambiguïtés, leurs vilénies et leurs grandeurs, jusqu'à leurs fins amères, absurdes ou apaisées.
    À travers eux, nous assistons à la naissance de cette grande nation moderne, l'Italie, accouchée par les complots de politiciens, de terroristes et de mafieux.

  • Le scribe Ramosé vient d'être injustement emprisonné à Thèbes, victime d'un complot ! Son fils Méry, aidé d'Anouket, doit à tout prix rétablir la vérité afin de le sauver. Leur folle aventure les amènera à descendre le Nil, à aller de ville en ville pour échapper aux bandits, et les conduira jusqu'au somptueux palais du fils de Pharaon...

  • L'auteur explore, au jour le jour, région par région, famille par famille, les motifs qui ont conduit certains Arabes de Palestine à coopérer avec les institutions sionistes, dans le contexte colonial du mandat britannique. Il éclaire les méthodes de recrutement des collaborateurs, leur utilisation en vue de miner la société palestinienne de l'intérieur. Loin de tout jugement moral ou politique, il offre aussi une description vivante de la formation de l'identité palestinienne.

  • Alcatraz est un type super, génial même. En tout cas, c´est ce que tout le monde lui répète depuis qu´il est arrivé à Nalhalla, la grande cité des Royaumes Libres. Mais peut-il faire confiance à ses hordes d´admirateurs ? Surtout que Nalhalla grouille d´infâmes bibliothécaires dont le but serait de sceller la paix entre les camps ennemis. Sont-ils sincères ou s´agit-il un double jeu ? Alcatraz a du pain sur la planche, d´autant que son père l´ignore toujours, que Bastille n´est plus que l´ombre d´elle-même et que son cousin Folsom (dont le talent est de danser comme un pied) est suivi de près par une soi-disant ex-bibliothécaire... Une action au rythme soutenu ainsi qu´un dénouement malin et inattendu vous attendent dans ce troisième tome des aventures d´Alcatraz.

  • Jeune historien moldave, Petru Negura nous propose une étude de la relation des intellectuels moldaves au pouvoir stalinien de 1924 à 1956. Il tente de cerner le processus national et s'interroge sur la projection d'un modèle - le réalisme socialiste de Moscou sur la Moldavie. Ce décryptage à la fois politique, social et culturel est d'une nécessité impérieuse pour comprendre la Moldavie d'aujourd'hui.

  • Un des secrets les mieux gardés du Parti communiste français.

    Le PCF entretenait pendant l'Occupation une police politique - le détachement Valmy - chargée de l'assassinat des " renégats " et du châtiment des " traîtres ". Nul autre groupe d'action n'était aussi proche de la direction du Parti communiste clandestin, dont il constituait le bras armé.
    Sur ordre de Jacques Duclos, ces " cadres spéciaux " organisèrent à Paris des attentats spectaculaires, dont celui du cinéma Rex, et exécutèrent ou tentèrent d'assassiner plusieurs dizaines de personnes.
    La découverte et le dépouillement d'archives totalement inédites par les historiens Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre ont mis en lumière l'existence de cette " Guépéou " du Parti. Ces documents ont permis aux auteurs de pénétrer les rouages méconnus du PC clandestin et, pour la première fois, de suivre au quotidien les policiers des RG dans la chasse implacable qu'ils menèrent contre ceux qu'ils appelaient " le groupe punitif communo-terroriste ".
    Une enquête historique par les maîtres du genre qui se lit comme un roman et tord le cou à quelques épisodes légendaires de la Résistance communiste.

  • Les traîtres du camp 133

    Wayne Arthurson

    • Alire
    • 13 Septembre 2018

    Lethbridge, Alberta - juin 1944
    Dans les camps de prisonniers de guerre des Prairies, ce sont les détenus eux-mêmes qui, sous la surveillance des gardes canadiens, gèrent les lieux dans le respect de la hiérarchie allemande. C'est ainsi que le sergent Neumann, chef de la Sécurité civile, est chargé d'éclaircir le meurtre - malhabilement camouflé en suicide - du capitaine Mueller qu'on a retrouvé pendu.
    Accompagné de son adjoint, le caporal Aachen, Neumann constate rapidement que la mort de Mueller attriste bien peu de ses compatriotes, car le capitaine était un fieffé communiste qui, en dispensant des cours de mathématiques aux jeunes soldats, en profitait pour remettre en question les stratégies militaires du Führer.
    Or, si le sergent croit avoir trouvé le mobile du crime, du diable s'il sait où débusquer le meurtrier. Dans le groupe des SS, dont il reconnaît les méthodes ? Dans celui de la Légion étrangère, dont un des gars a été surpris à espionner la scène de crime ? Ou peut-être devrait-il s'intéresser plutôt à la rivalité qui s'envenime entre la Wehrmacht et les sous-mariniers de la Kriegsmarine ?
    Mais quand le caporal Aachen est sauvagement attaqué par des hommes masqués, Neumann comprend que son enquête dérange... et donc qu'il tient enfin sa première piste sérieuse !

  • La danseuse et le pianiste, Teri Wilson  Idylles à New York TOME 1    Entre luxe et volupté, l'incroyable destin d'une famille...  Tessa, danseuse de ballet rendue sourde par un accident, ne peut y croire. Non seulement elle ressent mais elle entend chaque note jouée par le pianiste Julian Shine, musicien de génie qui a perdu toute confiance en lui. Pour elle, l'espoir renaît. Mais ne serait-ce pas un artifice de son imagination, malvenu en ce jour d'audition où elle n'a pas le droit à l'erreur ?    Entre les bras d'un traître, Janice Maynard  Infâme goujat ! J.B. Vaughan, pour apporter à sa mère un peu de paix sur son lit d'hôpital, vient d'annoncer leurs fiançailles imaginaires. Même si Maizie nourrit une profonde affection pour cette dernière, elle ne peut décemment pas le laisser faire alors qu'elle voue à cet homme une haine viscérale depuis qu'il l'a humiliée durant le bal de promotion quelques années plus tôt.    + 1 roman gratuit inclus dans ce livre : Plus fort que le destin, Sara Orwig 

  • Pour donner vie à la Flamme Noire et chasser Arès de l´Olympe, Liz a dû renoncer à ses pouvoirs et à l´obsidienne, la pierre qui lui a permis de créer des armes indestructibles. Déterminée à trouver un nouvel instrument magique, Liz se laisse guider par Soter, un jeune garçon énigmatique. Elle lui fait confiance, contre l'avis de tous... Pendant ce temps, les pouvoirs de Lucy et de Kim commencent à avoir d´étranges effets. Mais une question occupe l´esprit de Kim... qu´est-il advenu d´Arès ? Elle fait bien de s´inquiéter, car loin d´être vaincu, le dieu de la Guerre prépare son ultime assaut. Et il frappera lorsque les trois amies seront séparées...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • C'était comme un conte de fées : deux zonards qui, au hasard d'un cambriolage, tombent sur un pactole... Mais voilà : ils ne peuvent rien en faire... Et le cirque commence entre voleurs et volés, miteux et gros trafiquants, avec tous ceux qui grouillent autour parce que l'argent a une odeur. Ça n'étonnera personne que tout le monde trahisse tout le monde, et que ça se termine en coups de flingues près d'un cimetière, même si, pas loin, il y a la fête, les lumières et les flonflons. Le monde est comme ça.

  • C'était comme un conte de fées : deux zonards qui, au hasard d'un cambriolage, tombent sur un pactole... Mais voilà : ils ne peuvent rien en faire... Et le cirque commence entre voleurs et volés, miteux et gros trafiquants, avec tous ceux qui grouillent autour parce que l'argent a une odeur. Ça n'étonnera personne que tout le monde trahisse tout le monde, et que ça se termine en coups de flingues près d'un cimetière, même si, pas loin, il y a la fête, les lumières et les flonflons. Le monde est comme ça.

  • Tout semble accuser Otah, le fils depuis longtemps disparu, n'est jamais retourné dans la cité de son enfance jusqu'à ce jour. Il va y retrouver son ancien ami, le poète Maati, secrètement chargé d'enquêter sur les circonstances réelles du meurtre de Biitrah. Profitant du chaos qui entoure la succession, les Galts, ennemis de toujours, ont scellé une alliance avec une mystérieuse famille de Machi pour faire tomber les dirigeants en place, au risque d'entraîner la chute de la puissante cité, dix ans après celle de Saraykeht.
    Malgré les pressions, Maati démasquera-t-il les véritables instigateurs de ce complot ? Otah et lui parviendront-ils cette fois encore à empêcher que le pouvoir des andats, ces créatures semblables aux humains et dotés de précieux pouvoirs, ne tombe entre de mauvaises mains ?

  • Mon traître

    Sorj Chalandon

    • Grasset
    • 9 Janvier 2008

    Mon Traître est l'histoire d'Antoine, luthier parisien qui découvre l'Irlande des violons. Il ne sait rien du Nord. Peu lui importe. Ses héros sont archetiers, grands luthiers de légende. La guerre n'est pas encore passée par lui puis, un jour, elle s'impose. Antoine va devenir Tony, pour les gens de Belfast, parce qu'il les verra vivre et souffrir et se battre. Et qu'ils l'aimeront en retour comme un fils. Et puis il y a Tyrone Meehan. L'Irlande est sa bataille. Il boit, il chante, il vous enlace, il vous prend le bras pour parler en secret. Il est engagé à jamais, sans que jamais rien ne le trahisse. Il est l'insoupçonnable. Tyrone donc, l'ami d'Antoine, son frère, son traître à lui. Tyrone n'est pas Denis (le personnage réel qui a inspiré Tyrone). Leurs regards se ressemblent pourtant. Sorj Chalandon n'est pas Antoine, leur douleur est pourtant la même. Denis Donaldson a été exécuté le 4 avril 2006, alors que Sorj Chalandon écrivait l'histoire de Tyrone Meehan. Il a été tué par une arme de chasse, dans le petit cottage familial qui le cachait. Nous ne savons pas qui tenait le fusil. Personne n'a été accusé ce jour.

  • On compte sur les doigts de la main les espions qui ont influé sur le cours de l'histoire.
    Le héros de ce récit véridique, Oleg Gordievsky, est l'un d'entre eux.
    Au début des années 1970, il entame une carrière prometteuse au sein du KGB mais, rapidement désillusionné sur la nature du régime, il est «retourné» par le MI6, le service secret britannique. En apparence, c'est toujours un officier de renseignement exemplaire, mais en réalité il est engagé, corps et âme, au service du Royaume-Uni. Nul ne le saitparmi ses maîtres russes, qui assurent son ascension régulière dans la hiérarchie toute-puissante des «hommes de l'ombre». Jusqu'au jour où quelques soupçons commencent à naître dans leur esprit... Hasard? Calcul?Trahison?
    Rappelé à Moscou sous prétexte d'une nouvelle promotion, il en vient à penser que ses jours sont sans doute comptés.
    Par un beau soir d'été 1985, vêtu de gris à la mode soviétique, il arpentera incognito la Perspective Koutouzov. Et ce sera le début d'une nouvelle aventure qui compose certainement l'un des épisodes les plus spectaculaires de la Guerre froide...

  • Antoine est un luthier parisien qui, à l'occasion d'un voyage à Belfast, se prend d'amour pour l'Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain, et mènent comme ils le peuvent des actions pour le compte de l'IRA. Un soir à Belfast, il rencontre le charismatique Tyrone Meehan, responsable de l'IRA, vétéran de tous les combats contre les britanniques. Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple exténué par sa lutte contre la puissance anglaise. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître... « Mon traître », comme l'appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais. Il les avait tous trahi, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir...

  • Plus on se rapproche du pouvoir, plus on est amené à trahir. Qu'il s'agisse de tuer le père, d'éliminer un rival ou d'écarter une compagne trop encombrante, la trahison est le fi l conducteur de la vie politique sous la Ve République, parce qu'elle est un marchepied indispensable pour la conquête de l'Élysée. C'est pourquoi elle mérite une histoire à part entière, souvent féroce et parfois dramatique.

    Sous la houlette de Jean Garrigues, les meilleures plumes du journalisme ont réuni leurs talents pour vous inviter dans la « cage aux fauves », où tous les coups sont permis.

    Georges Pompidou trahit Charles de Gaulle, Jacques Chirac trahit Valéry Giscard d'Estaing, Édouard Balladur trahit Jacques Chirac, Ségolène Royal trahit François Hollande, Marine Le Pen trahit son propre père...

  • Thomas Pitt est plongé dans les coulisses du pouvoir monarchique lorsque la reine Elizabeth le charge d'enquêter sur l'entourage du prince de Galles Londres, 1899. Thomas Pitt, chef de la Special Branch, l'unité spéciale de sûreté nationale, est convoqué à Buckingham Palace par la Reine Victoria qui lui confie une mission. Sentant sa fin proche, la reine sait que le Prince de Galles héritera bientôt de son empire et doit être blanc comme neige. Elle explique à Pitt qu'elle avait chargé John Halbert, ami proche et confident, d'enquêter sur l'entourage du Prince, en particulier Alan Kendrick, un riche playboy amateur de paris. Mais John n'a pu lui donner les conclusions de son enquête, et pour cause : son corps a été retrouvé dans une barque sur la Serpentine. L'enquête conclue à un malheureux accident, mais la Reine n'y croit pas et demande à Pitt de faire la lumière sur cette affaire. Obligé d'enquêter seul sur la plus épineuse de ses affaires, Pitt se retrouve embarqué dans une machination qui ne menace pas seulement la réputation d'un homme, mais la sécurité de l'Empire.

empty