les-grands-capitaines

  • Quinze portraits de génies militaires, de l'âge classique à nos jours.Quelle que soit sa position physique dans le combat, " le grand capitaine " reste au coeur de l'affrontement, en symbiose avec ses troupes. Mais il peut aussi être bien plus qu'un chef de guerre : il dirige les armées et élabore ses stratégies, mais son talent lui permet parfois d'accéder à une catégorie à part, une élite, qui porte l'art de la guerre à son apogée.
    C'est le cas de ces quinze chefs de guerre dont ce livre dresse le portrait, chacun usant de moyens et de techniques propres à son environnement culturel, avec un style et une touche personnels qui font toute la singularité de leur talent individuel. De l'âge classique (Alexandre le Grand, Hannibal, César) au monde contemporain (Napoléon, Joukov, Giap), en passant par le Moyen Age et l'époque moderne (Saladin, Gengis Khan, Tamerlan, Turenne)...


  • Les portraits hauts en couleur de 15 génies de la guerre, de l'antiquité à nos jours et de la France aux steppes d'Asie.

    Jusqu'à une époque récente, l'histoire fut associée à la guerre, la guerre fut associée aux grandes batailles, et les grandes batailles furent associées aux " grands capitaines ", selon l'expression consacrée. Que le capitaine reste au milieu de ses troupes, épée à la main, qu'il soit à quelques centaines de mètres du front à donner des ordres à ses chefs de corps ou à des dizaines de kilomètres à réordonnancer la marche de milliers de chars et de dizaines de milliers d'hommes, il reste celui par qui se joue le sort de la bataille. Mais si le grand capitaine, pour Arnaud Blin, est bien celui qui dirige les armées et élabore ses stratégies, il est surtout celui dont le rare talent le place dans une catégorie à part parmi les chefs militaires. En fin de compte, seule une poignée de personnalités d'exception peut se targuer de faire partie de cette élite.
    Dès lors, et si l'on considère que la guerre est un art, les quinze hommes dont ce livre dresse le portrait ont porté celui-ci à son apogée, chacun usant de moyens et de techniques propres à son environnement culturel, avec un style et une touche personnels qui font toute la singularité de leur talent individuel. De l'âge classique - Alexandre le Grand, Hannibal, César - au monde contemporain - Napoléon, Joukov, Giap - en passant par le Moyen Age et l'époque moderne - Saladin, Gengis Khan, Tamerlan, Turenne... -, ce sont ainsi quinze styles de commandement et de génie militaires qui se trouvent ici brillamment analysés et racontés.
    Stratégiste, spécialiste de l'histoire de la guerre, Arnaud Blin est l'auteur de plusieurs ouvrages remarqués dont Iéna. Octobre 1806, 1648. La paix de Westphalie et Les batailles qui ont changé l'histoire. Il a également publié, avec Gérard Chaliand, un Dictionnaire de stratégie.

  • « Le Grand Capitaine, superb´ superb´ », chantaient les griots de leurs voix enrouées, tandis que Voulet, impassible, regardait les paillotes flamber comme des torches... Des villes entières anéanties, des populations massacrées, des centaines de captifs distribués aux tirailleurs, telles sont les informations confidentielles et terrifiantes que reçoit le gouvernement français, en avril 1899, sur la colonne Voulet-Chanoine chargée de conquérir le lac Tchad à partir du Niger. Paris ordonne l´arrestation des coupables. Au Soudan, le colonel Klobb accepte de retrouver la mission maudite qui a disparu vers l´est dans des territoires inconnus. Une fantastique poursuite s´engage au milieu des savanes jalonnées de ruines, de cendres, de cadavres. Après trois mois de marche, Klobb aperçoit enfin des incendies embrasant l´horizon nocturne. La rencontre est imminente, et les péripéties qu´elle va entraîner dépassent l´imagination romanesque la plus débridée. Car tout est vrai dans cet ouvrage puisé aux archives de l´ancien ministères des Colonies. Le rythme hallucinant de sa construction reconstitue en alternance la vie quotidienne des réprouvés et de ceux qui les talonnent. Cet épisode pratiquement ignoré de l´histoire coloniale atteint une dimension tragique, à la hauteur des plus célèbres récits d´aventures.

  • SOMMAIRE : Naissance de Gonsalve de Cordoue. - Son origine. - Sa famille. - Il va à la cour de don Alphonse. - Il est appelé auprès d'Isabelle. - Ses premières armes dans la guerre contre le Portugal. - Il revient à la cour et accompagne Ferdinand et Isabelle dans leur expédition contre les Maures (1453-1486).Gonsalve de Cordoue naquit à Montilla en 1453, de Pierre Fernandez de Aguilar et d'Elvire de Herrera.Son père, issu d'une famille qui avait fondé la ville d'Aguilar et qui faisait remonter son origine à des enseignes des légions romaines (Aquilares), était le chef du parti d'Aguilar, par opposition à celui de Cabra, tous deux formés des descendants de ceux à qui revint l'honneur d'avoir contribué principalement à la prise de Cordoue en 1236, et de porter le nom de cette ville.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Aujourd'hui, Agathe et sa classe visitent la caserne des pompiers. Paul, dont le papa est capitaine, convainc Agathe de monter dans le camion de premier secours. Mais tout à coup, le camion démarre...

  • Edition illustrée et enrichie ( illustrations originales de la collection Hetzel et dossier sur l'auteur) Sur la foi d´un message trouvé dans une bouteille et à demi rongé par l´eau de mer, le Duncan, magnifique yacht anglais, part à la recherche du capitaine Grant naufragé. A son bord se trouvent les deux enfants du disparu, Mary et Robert. L´un des meilleurs géographes français, Jacques Paganel, personnage singulier et sympathique, fait aussi partie du voyage.
    Les lacunes du message et, plus encore, les hasards de la navigation et la traîtrise de certains faux amis, vont entraîner les membres de l´expédition dans des aventures tragiques ou comiques, sur terre et sur mer, de l´Amérique à l´Australie, comme seul Jules Verne sait les imaginer, dans leur captivante variété.
    Les merveilles de la nature jouent un grand rôle dans ce passionnant roman où les personnages sont particulièrement bien campés. Les Enfants du capitaine Grant est un des fleurons des « Voyages extraordinaires » de Jules Verne.

  • Extrait : "Le 26 juillet 1864, par une forte brise de nord-est, un magnifique yacht évoluait à toute vapeur sur les flots du canal du Nord. Le pavillon d'Angleterre battait à sa corne d'artimon ; à l'extrémité du grand mât, un guidon bleu portait les initiales E. G., brodées en or et surmontées d'une couronne ducale. Ce yacht se nommait le Duncan ; il appartenait à lord Glenarvan, l'un des seize pairs écossais qui siègent à la chambre haute, et le membre le plus distingué..." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : ? Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. ? Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • BnF collection ebooks - "Le 26 juillet 1864, par une forte brise de nord-est, un magnifique yacht évoluait à toute vapeur sur les flots du canal du Nord. Le pavillon d'Angleterre battait à sa corne d'artimon ; à l'extrémité du grand mât, un guidon bleu portait les initiales E. G., brodées en or et surmontées d'une couronne ducale. Ce yacht se nommait le Duncan."
    BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Nouvelle édition 2019 sans DRM de Les enfants du capitaine Grant de Jules Verne augmentée d'annexes (Biographie).
    ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
    L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
    - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
    - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
    - Une table des matières est placée également au début de chaque titre.
    A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
    Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique.Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse.Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s'engage à vous répondre dans les 48h.

  • Quand Lord et Lady Glenarvan trouvent un message dans une bouteille dans le ventre d'un requin qu'ils ont pêché, ils décident de partir à la recherche des enfants du messager, un capitaine naufragé, Mary et Robert Grant. Ceux-ci les persuadent alors de se lancer dans une expédition de sauvetage, bien que les éléments contenus dans la bouteille soient ambigus et lacunaires. Ils fixent leur cap sur l'Amérique du Sud, avec bien des détours pris en cours de route. Comme toujours chez Jules Verne, l'intrigue est pleine de suspense et de rebondissement, tout en nous en permettant d'explorer la faune et la flore de la Patagonie, de l'Amérique du Sud et de l'Australie. Ce classique de 1867 est un classique indispensable pour tous les aventuriers, tant les grands que les petits.

  • L'action commence en 1864. Alors que Lord et Lady Glenarvan font une excursion au large de Glasgow à bord de leur yacht, le Duncan, l'équipage pêche un requin dans le ventre duquel on découvre une bouteille de Veuve Clicquot qui contient un message de détresse en mauvais état; ce dernier indique bien le degré de latitude (37° 11') du naufrage du Britannia, mais toute indication de longitude est devenue illisible. Le jeune couple (Lord Glenarvan a 34 ans) monte une expédition pour tenter de retrouver les survivants avec l'aide du commandant John Mangles et de son second Tom Austin, un vieux loup de mer. Ils sont accompagnés par les enfants du Capitaine Grant disparu avec le Britannia, le major Mac Nabbs ainsi qu'un savant dans la lune, Jacques-Eliacin-François-Marie Paganel, secrétaire de la société de géographie de Paris, membre correspondant des sociétés de Berlin, de Bombay, de Darmstadt, de Leipzig, de Londres, de Pétersbourg, de Vienne, de New York, membre honoraire de l'institut royal géographique et ethnographique des Indes orientales, qui s'est trompé de navire au moment d'embarquer.

  • Les années vingt, de Dunkerque à Jakarta. De l'obscur employé de bureau au célèbre aventurier. De l'enfant grandi auprès des femmes en robes d'organdi au voyageur impénitent. De Théodore, naïf et réservé, à Poussin, lancé par son étrange destin dans les tourbillons de l'aventure. Entre Joseph Conrad et Robert Louis Stevenson, une saga magique qui touche au plus profond de l'âme.

  • Jacques Cartier, « le Christophe Colomb de la France », a découvert le Canada en cherchant le passage du nord-ouest vers l'Asie - le Cathay. Ce marin de Saint-Malo avait ramené de l'acajou du Brésil, et des fourrures de Terre-Neuve ; il rêvait d'aborder, au-delà des brumes, la Chine où « mûrissaient » les pierres précieuses. L'aventure de Jacques Cartier, ce n'est pas seulement les périls, les combats avec les Indiens, la hantise de l'or et des diamants c'est aussi le drame secret du royaume en lutte avec l'empire de Charles-Quint. La découverte du passage vers les Indes aurait permis à François 1er d'avoir, lui aussi, des mines d'or et des épices. C'est pourquoi les agents de l'Espagne surveillaient Cartier, et « sabotaient » ses préparatifs.

  • Jacques Cartier, « le Christophe Colomb de la France », a découvert le Canada en cherchant le passage du nord-ouest vers l'Asie - le Cathay. Ce marin de Saint-Malo avait ramené de l'acajou du Brésil, et des fourrures de Terre-Neuve ; il rêvait d'aborder, au-delà des brumes, la Chine où « mûrissaient » les pierres précieuses. L'aventure de Jacques Cartier, ce n'est pas seulement les périls, les combats avec les Indiens, la hantise de l'or et des diamants c'est aussi le drame secret du royaume en lutte avec l'empire de Charles-Quint. La découverte du passage vers les Indes aurait permis à François 1er d'avoir, lui aussi, des mines d'or et des épices. C'est pourquoi les agents de l'Espagne surveillaient Cartier, et « sabotaient » ses préparatifs.

empty