le-pere-et-l-etranger


  • Diego et Walid font connaissance dans la salle d'attente d'un centre pour enfants gravement handicapés, où l'un et l'autre mènent leur fils chaque jour.

    Une amitié se noue entre eux, mais tandis que Diego parle volontiers de lui, de sa culpabilité, de la quasi-impossibilité de communiquer avec son enfant, du malaise de sa confrontation au monde, Walid reste sur la réserve. L'Arabe l'entraîne un soir dans une fête orientale, où Diego rencontre une fascinante danseuse du ventre, puis Walid disparaît. Des agents secrets prennent contact avec lui pour lui demander de les aider à retrouver Walid, qu'ils dépeignent sous les traits d'un terroriste.
    En superposant l'intrigue prenante d'un roman d'espionnage à la description du vécu douloureux des pères d'enfant handicapé, De Cataldo renonce ici à son détachement habituel devant les folies du monde. Dans un récit tout en émotion retenue, il conte à la fois l'histoire d'une amitié entre hommes de civilisations diverses et les profondeurs de l'amour pour les plus faibles d'entre nous, enfermés à jamais dans une hermétique prison mentale.
    Giancarlo De Cataldo, magistrat à la cour de Rome, est l'un des écrivains de roman noir les plus importants d'Italie, devenu aussi une grande signature de la presse et un homme de télévision apprécié.
    Il est l'auteur de Romanzo criminale, La saison des massacres, La forme de la peur, Le Père et l'étranger et Les Traîtres.

  • Depuis deux cents ans, la France accueille plus d'immigrés que tout autre pays en Europe et les littératures qui proviennent des immigrations sont en constante transformation de par l'expérience réelle en France et le quotidien de l'immigré. Cette étude porte sur les représentations faites des parents immigrés nord-africains des Trente Glorieuses par leurs enfants dans le cinéma et la littérature arabo-français, en analysant les points de convergence et de divergence dans le développement et la perpétuation du discours stéréotypé. Souvent classées comme de l'ethnographie, en remplissant le vide autour des immigrés de l'époque, ces oeuvres ont pour résultat une réprésentation de l'histoire qui est filtrée et qui reproduit les mêmes stéréotypes que le métarécit de la culture dominante française.

    />

  • Que sont les pères devenus ? La persistance de cette question, de colloques en livres, de consultations en émissions de télévision, de sondages en bilans, affirme d'emblée une évidence pour tous : les pères ne seraient plus, ils auraient disparu. Suffit-il d'affirmer cette disparition des pères pour faire émerger une vérité ? Sommes-nous certains de la force et de la véracité de cette assertion ? En convoquant autour de cette question les enfants, les mères, les pères, les professionnels de l'enfance, les chercheurs, cet ouvrage collectif se propose de dresser un bilan de santé des pères. Rien ne leur sera épargné, les approches seront multiples : psychologique, sociologique, anthropologique, littéraire, mais aussi cinématographique, musicale, publicitaire...Le temps d'une réflexion pluridisciplinaire, donnons libre cours au père sous toutes ces facettes. Catherine Sellenet est professeur d'université en sciences de l'éducation à Nantes.

  • Fils d'?un immigré roumain installé à Buenos Aires, le narrateur, écrivain, décide de partir vivre à Paris. Dans un café, il prend l'habitude de lire les lettres que son père lui envoie et se remémore alors l'histoire de sa famille. Quand il apprend que son père est lui aussi en train d'?écrire un livre, il se sent dérouté. Et voilà que vient s'intercaler une autre histoire, celle de Józef et de son épouse, Jessie, tous deux installés dans le Kent. Józef est écrivain lui aussi, d'origine polonaise, exilé en Angleterre : l'?immense écrivain Joseph Conrad pourrait bien devenir le personnage du prochain roman de notre narrateur argentin.
    Eduardo Berti, avec son humour et son sens de la formule, imbrique les histoires et, tissant une toile fine et captivante, nous entraîne au coeur de questionnements sur l'identité, la transmission, l'exil et l'écriture.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Eduardo Berti est né en Argentine en 1964, il est l'auteur d'une oeuvre traduite en dix langues, notamment en langue française par Jean-Marie Saint-Lu. Un père étranger est son deuxième ouvrage aux éditions La Contre Allée, après Inventaire d'inventions (inventées), écrit en collaboration avec le collectif Monobloque, en 2017. Eduardo Berti est membre de l'Oulipo depuis juin 2014.

  • Prix Les Inrockuptibles Roman étranger 2020

    C'est l'été 1938 en Europe centrale. Et comme chaque année ils sont là, sur la rive, en villégiature.
    Il y a Rosa Klein, qui lit dans les lignes de la main. Mais peut-on se fier à ses prédictions ? Et Karl Koenig, l'écrivain. Pourquoi fréquente-t-il les autres vacanciers au lieu de consacrer toute son énergie au roman qu'il est en train d'écrire ? Qui sont vraiment " l'homme à la jambe coupée " et la jeune femme amoureuse que tous les Juifs appellent par l'initiale de son prénom ? Et le père et la mère d'Erwin, l'enfant si sensible à l'anxiété de ceux qui l'entourent ?
    Dans ce roman magistral publié quelques années avant sa mort, Aharon Appelfeld tisse les questions intimes, littéraires et métaphysiques qui l'ont accompagné toute sa vie. Sous sa plume, ces dernières vacances avant la guerre sont le moment où l'humanité se dévoile dans ses nuances les plus infimes, à l'approche de la catastrophe que tous redoutent sans parvenir à l'envisager.
    Traduit de l'hébreu par Valérie Zenatti.

  • " Souvent, il faut choisir entre le bonheur de la lecture et les délices de l'interprétation. Le Portugais Gonçalo M. Tavares invite à mener les deux de front [...] Ajoutez à cela un suspense capable d'aller crescendo, en dépit de ce qui émerge ou surgit, et vous aurez idée du plaisir de lire à nul autre pareil que procure cette prose à la fois sincère et en tapinois. " La Croix

    – C'est votre fille ?
    – Non, répondis-je. Je l'ai trouvée dans la rue. J'ai déjà demandé dans des magasins : personne ne sait qui elle est. Personne ne l'a jamais vue dans le quartier. Elle est à la recherche de son père. Elle s'appelle Hanna. Il y a une institution qui accueille ce genre d'enfant, je vais l'y conduire.

    Cette rencontre déterminante dictée par le hasard va bouleverser la vie des deux protagonistes.

    Marius – qui jusque-là fuyait un danger inconnu – décide de prendre Hanna sous son aile et de l'aider à retrouver son père. Un détail retient son attention : la jeune fille tient entre ses mains une boîte contenant une série de fiches dactylographiées destinées à l'" apprentissage des personnes handicapées mentales. " Mais cette définition,
    handicapée mentale, s'applique-t-elle vraiment à la situation de la jeune fille ? Rien n'est moins sûr.

    Une odyssée moderne et initiatique commence alors, portée par l'écriture " quasi hallucinée " propre à Gonçalo M. Tavares.

  • Un jeune écrivain argentin quitte l'Allemagne pour se rendre dans son pays natal afin de dire adieu à son père sur son lit de mort. Découvrant l'obsession de son père pour son amie d'enfance Alicie Burdisso, enlevée et assassinée en 1977, le jeune homme va tenter de retracer l'histoire familiale durant les années sombres de la dictature argentine.

  • Taraneh habite à Téhéran, où elle travaille dans une agence de voyages. Jeune femme sérieuse, fiancée au respectable mais bien peu joyeux monsieur Naghavi , elle rencontre l'amour en la personne de Morad, un jeune écrivain. Cet homme affable et gai n'a qu'un défaut : sa trop grande distraction. Mais est-ce une raison pour ne pas l'épouser ? Au fil des premières années de leur mariage, Taraneh va mûrir, et découvrir toutes les facettes que peut revêtir le sentiment amoureux. Joie, inquiétude, effort, tendresse, incompréhension. Un joli texte sur le couple, ses forces... et ses fragilités.

  • New York, 1939. Dès son arrivée sur le sol américain, l´homme repêché en mer sous l´identité de Tom Bradshaw est arrêté pour homicide. Chef d´inculpation : le meurtre de son frère. Pour prouver son innocence, il ne lui reste qu´une issue : révéler sa véritable identité. Ce qu´il s´est juré de ne jamais faire, pour protéger celle qu´il aime...

    Mais la jeune femme arrive d´Angleterre, où elle a laissé leur fils, bien décidée à retrouver celui qu´elle devait épouser. Elle n´a jamais cru qu´il était mort en mer. Et sa seule preuve est une lettre, restée cachetée sur une cheminée pendant plus d´un an...

    Des prisons de la côte Est aux champs de bataille d´Afrique du Nord en passant par les docks de Bristol, une saga flamboyante portée par des personnages inoubliables, tout au long des années 40. L´histoire de deux familles rattrapées par leur passé et par les fautes des pères...

empty