l-art-de-la-resurrection

  • Domingo Zárate Vega a commencé par remarquer des formes apocalyptiques dans les nuages qui survolent le désert d'Atacama, puis par prédire de petites catastrophes. Après la mort de sa mère il s'est établi comme ermite dans la vallée d'Elqui. Là il a découvert qu'il était rien moins que la réincarnation du Christ. Il parcourt alors le désert hostile et ses sermons le font surnommer dans les mines le Christ d'Elqui. Lorsqu'en 1942 il apprend que dans la mine voisine de la Providencia vit une prostituée dévote de la Vierge du Carmel, portant le nom de Magalena, il part à sa recherche, pour en faire sa disciple et sa femme et prêcher avec elle l'imminente Fin du Monde. Mais il est rattrapé par leur commune humanité. Fidèle à sa vocation de chantre du désert et de l'épopée du salpêtre, Hernán Rivera Letelier écrit ici un texte plein de verve, d'humour et d'espoir.

  • Sept oeuvres d'art célèbres du VIe au XXe siècle (Ravenne, Grunewald, Cranach, Rembrandt, Van Gogh, Burnand, Dix), ainsi qu'une création originale du XXIe siècle (Valérie Colombel) autour de la résurrection, sont analysées d'un point de vue historique et esthétique, mais aussi biblique et théologique. Comment ces oeuvres peuvent-elles conjuguer des interprétations fidèles des textes bibliques avec des créations visuelles qui souvent s'en écartent ? Parmi ces huit réalisations artistiques, cinq ont été faites par des artistes de confession ou de culture protestantes, ce qui jette un démenti sur le prétendu désintérêt du protestantisme pour les arts visuels. Au final, un passionnant parcours qui fait se croiser art et théologie, autour de l'événement fondateur du christianisme.

empty