l-apocalypse-blanche

  • "Il est 10h30, tu es épuisé, tu as la chair de poule, tu trembles, tu as mal à la gorge et à la poitrine, tu as mal au plus obscur de ton âme." Pourquoi faut-il que la neige plonge Hoffman dans une dépression profonde au moment où il doit enquêter sur la disparition de la nièce du commissaire ? Comment le livre de Nijinski intervient-il dans cette affaire ? Un mort peut-il tuer ? Pour l'auteur, cette enquête n'est qu'un prétexte pour aller au plus profond des angoisses des personnages, au plus loin dans l'écriture.

  • Quand Louise Vilmorin a appris la nouvelle, elle y a tout de suite cru... La comète Smith et Wilson se dirige droit sur la terre à une vitesse de 215 000 kms à l'heure. La collision est prévue pour lundi matin à 8h27 précises. Nous sommes jeudi. Donc, dans moins de quatre jours ...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 'C'est en 1927, au moment où, à peine débarqué du Japon, je venais de prendre possession de mon poste d'ambassadeur à Washington,
    que je commençai de m'occuper de l'Apocalypse. Je venais d'achever Le Soulier de Satin... Je sentais que mon oeuvre dramatique était arrivée à sa conclusion... de nouvelles perspectives s'ouvraient à moi.' Un éditeur, poursuit Claudel, lui demanda alors une préface pour l'Apocalypse ; il refusa, mais l'idée 'par son incongruité même' l'avait séduit. Ce texte d'ailleurs n'était-il pas trop proche pour qu'il se refusât à ce travail? Le résultat ne fut pas une 'préface de cinquante pages', mais 'un gros livre', qui, commencé en 1927, ne fut achevé qu'en 1933. Un souvenir, celui des vitraux de La Ferté-Milon, longuement contemplés autrefois, suggéra un titre. Plus tard, Claudel revint à ce projet, mais d'une autre manière, en composant Paul Claudel interroge l'Apocalypse. Il ne publia pas le texte de 1933. Seul des grands inédits qui ne soit pas tardif, celui-ci marque le passage de l'oeuvre dramatique à l'oeuvre biblique. Sa forme particulière - dialogue et lettres - ses thèmes - les images qu'il reprend et développe - le rendent tout particulièrement intéressant, essentiel en tout cas pour la compréhension de Claudel.

empty