ciel-bleu

  • Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
    Émile a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d'un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
    Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l'amitié, l'amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d'Émile.Un livre aux dialogues impeccables et aux personnages touchants d'humanité. Psychologies magazine.Bouleversant. Version femina.

  • Sous un grand ciel bleu Nouv.

    La chaleureuse, la merveilleuse et bordélique famille Hayes est de retour !Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
    Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s'enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé.
    C'est à Davey, son frère, qu'on confie la garde de Juliet, douze ans, que Rabbit élevait seule.
    Mais comment aider Juliet à surmonter son chagrin quand lui-même parvient à peine à faire face au sien ?
    Il faudra du temps et beaucoup de courage aux Hayes pour réinventer leur vie ensemble. Mais le souvenir radieux de Rabbit et l'amour inconditionnel qui relie chaque membre de cette famille peu conventionnelle sauront leur faire traverser cette épreuve.
    Il y aura des sourires qui transperceront la tragédie et beaucoup, beaucoup de fantaisie pour que chacun profite pleinement de cette vie, comme Rabbit l'aurait voulu.
    L'auteur à succès des
    Derniers Jours de Rabbit Hayes nous revient un roman éclatant de générosité et de résilience. Un livre émouvant sur la mort, la famille et la joie qu'il ne tient qu'à nous de faire subsister aux moments les plus désespérés.
    Sous un grand ciel bleu d'Anna McPartlin vous fera rire, pleurer et hurler de joie.

  • Avec un art de la construction vertigineux qui mêle les lieux, les époques et les voix, Maggie O'Farrell donne vie à une galerie de personnages complexes et livre la bouleversante radiographie d'un mariage, des forces qui le soudent aux pressions qui le menacent. Encensé par une presse unanime, un roman puissant, à la fois drôle et poignant. Une maison au bout d'une piste, à des kilomètres de tout. Autour, rien que l'herbe verte, les trembles aux feuilles chargées de pluie et le ciel changeant du Donegal. Daniel Sullivan est linguiste, il s'en va donner un cours à l'université avant de prendre l'avion pour les États-Unis, son pays d'origine, pour se rendre à l'anniversaire de son père qu'il n'a pas vu depuis des années. À ses côtés, dans la voiture qui le conduit à l'aéroport, sa femme Claudette et leurs deux enfants. C'est là, dans cette voiture, que Daniel apprend à la radio le décès de Nicola, son premier amour. Une cascade de souvenirs se déversent et une question : se pourrait-il qu'il soit responsable de sa mort ? Le doute le ronge, implacable. Et une envie, deux en fait : découvrir la vérité sur Nicola ; revoir sa famille, son autre famille, ses deux grands enfants qu'il a abandonnés soudainement aux États-Unis dix ans plus tôt. Mais comment dire tout cela à Claudette, cette ex-star de cinéma fantasque, passionnée, qui a choisi d'organiser sa propre disparition pour échapper au monde ? Comment lui révéler l'homme qu'il est véritablement ? Et que peut-il encore promettre, lui qui n'a jamais su que fuir ? Si comme le veut le proverbe, assez de bleu dans le ciel promet une belle journée, alors chacun peut voyager sans crainte. Il y aura toujours l'amour pour les ramener à bon port...

  • Le verbe vivre n'est pas tellement bien vu puisque les mots viveur et faire la vie sont péjoratifs. Si l'on veut être moral, il vaut mieux éviter tout ce qui est vif, car choisir la vie au lieu de se contenter de rester

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • "Julien Signol, mon grand-père paternel, ne sut jamais lire ni écrire, et moi, son petit-fils, je suis devenu écrivain. Grâce à lui bien sûr, grâce à mes parents, à leur travail, leur courage, à tout ce qu´ils m´ont légué.
    Et pourtant, il a fallu plus de quarante ans à Julien pour oser poser à son fils la question à laquelle sa mère avait répondu par une gifle cruelle quand il avait sept ans : 'Pourquoi le ciel est bleu ?'. Il en était resté meurtri, comprenant vaguement que l´enfant d´une domestique, veuve de surcroît, n´avait pas le droit de lever la tête vers le ciel. Cette scène ne s´est pas déroulée au XVIIIe siècle, mais à l´orée du XXe... Les hommes souffrent, luttent, pour que leurs enfants vivent mieux qu´eux. Julien en est un humble exemple : en échappant à un destin écrit d´avance, il a réussi à conquérir sa dignité, à offrir à ses fils tout ce qui lui avait manqué. N´est-ce pas encore aujourd´hui, malgré les différences de modes de vie, le but de tous les hommes et de toutes les femmes dans un combat qui demeure et demeurera toujours le même ?" Christian Signol

  • Galsan Tschinag raconte son enfance dans la steppe aux confins du désert de Gobi, dans les terres du Haut-Altaï. Vivant sous la yourte au sein d'une famille d'éleveurs de moutons, l'enfant découvre le monde à travers sa relation avec Arsilang son chien, dont les aventures ouvrent et ferment le livre. L'exotisme est ici total et actuel. Le groupe familial se déplace en fonction des pâturages et des saisons, on monte les yourtes et on rencontre les gens. Les enfants ont une place bien définie que vient troubler l'obligation de scolarisation imposée par le gouvernement communiste. Mais il y a toujours les vacances pour retrouver la grand-mère choisie et adoptée par l'enfant, pour jouer dans la montagne avec son chien et parcourir à cheval ces étendues sans fin où le galop sert aussi à mesurer l'espace et le temps.

  • 1947. La famille Baraka vit à Beit Daras, village paisible de Palestine entouré d'oliveraies. Nazmiyeh, la fille aînée, s'occupe de leur mère, une veuve sujette à d'étranges crises de démence, tandis que son frère Mamdouh s'occupe des abeilles du village. Mariam, leur jeune soeur aux magnifiques yeux vairons, passe ses journées à écrire en compagnie de son ami imaginaire. Lorsque les troupes israéliennes se regroupent aux abords du village, Beit Daras est mis à feu et à sang, et la famille doit prendre la route, au milieu de la fumée et des cendres, pour rejoindre Gaza et tenter de se reconstruire dans l'exil. Seize ans plus tard, Nur, la petite-fille de Mamdouh, s'est installée aux États-Unis. Tombée amoureuse d'un médecin qui travaille en Palestine, elle décide de l'y suivre. Un voyage au cours duquel elle découvrira que les liens du sang résistent à toutes les séparations - même la mort. Le Bleu entre le ciel et la mer est une histoire de femmes, de déracinement, de séparation et d'amour. Avec ce conte d'une beauté bouleversante, empreint d'humanité à l'état pur, Susan Abulhawa montre l'histoire de la Palestine sous un nouveau jour.

  • Que se passe-t-il lorsqu'une héritière tombe amoureuse d'un mythomane complètement fauché ?
    Magali est une rétaise vivant à Paris. En instance de divorce, elle tombe sous le charme, lors d'une réception, de Jean-Gabriel Nantureau, un mythomane fauché se parant de titres qu'il n'a jamais eus. Lorsqu'elle l'emmène à l'Île de Ré dans la belle et confortable maison qu'elle a héritée de ses parents, Nantureau pense qu'il a tiré le bon numéro. Finie la vie de clochard en smoking, pense-t-il. Mais Christian Gaillard, le mari de la coquette Magali, ainsi que Raymond et Marie, les parents de la jeune femme, ne sont pas dupes des intentions de l'amant de celle-ci. Ils le seront encore moins lorsque apparaîtront successivement deux vilains loulous qui viennent réclamer, plutôt méchamment, l'argent que Nantureau ne leur a jamais remboursé. Il s'en suit une série «d'accidents», tant sur mer que le soir au clair de lune, ce qui pourrait faire croire qu'il y a une certaine justice sur terre. C'est du moins ce que pense le vieux Raymond en buvant son petit blanc entouré de sa femme, de sa fille, de son gendre et de quelques bons amis.
    Terminé, la quiétude de l'île de Ré, pour la jeune Magali et son entourage ! Plongez-vous sans tarder dans ce polar maritime empli de suspense.
    EXTRAIT
    Alors qu'il savonnait son crâne, lisse comme une boule de billard, il essayait de se remémorer les règles de navigation qu'il avait apprises avec sa première femme au début de leur mariage et se demandait, lui qui persistait à ne pas porter de lunettes pour avoir l'air plus jeune (car il ne supportait pas les lentilles), s'il arriverait à lire le sondeur et les cartes marines. Inquiet, il se demandait également s'il saurait manoeuvrer les voiles. En se frottant le dos, il se dit qu'il valait mieux qu'ils louent un catamaran à moteur. En s'essuyant, il se regarda dans le miroir et se demanda : « Pourvu que je n'aie pas le mal de mer depuis que je n'ai pas mis les pieds sur un bateau. J'aurais l'air de quoi, elle qui me prend pour un vieux loup de mer ? »
    À la même heure, Antoine Dupin beurrait les toasts que Jacqueline, son épouse, faisait griller. Bien que peu bavarde tant qu'elle n'avait pas pris son petit déjeuner, celle-ci lui dit, sans lâcher le grille-pain des yeux :
    - Tu sais ce que m'a confié Clémentine, l'autre soir ?
    - Non.
    - Elle m'a raconté - mais il ne faut surtout pas le répéter - que son futur mari est propriétaire d'un yacht mouillé en rade du Lavandou et qu'il va l'emmener faire une croisière en Grèce. Elle en a de la chance, elle.
    Le nez plongé dans sa tasse, le commissaire en retraite sentit comme un reproche, mais il se contenta de lever ses épais sourcils. Devinant qu'il était sceptique, sa femme précisa :
    - Un catamaran de dix-huit mètres, La Rose des Vents.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'auteur sait nous plonger dans l'atmosphère particulier de la vie sur l'île de Ré. Et ce nouveau roman policier nous réjouit par sa qualité de l'intrigue simple mais extrêmement prenante. - meknes56, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Robert Béné est originaire de l'île de Ré où il vit (Sainte-Marie). Auteur à succès, il est très attaché à sa terre d'origine et est déjà l'auteur d'une série de romans policiers intitulée Ré la Blanche.

  • La vie fait parfois preuve d'intranquillité... Elle nous bouscule, nous chavire, menace de nous laisser aussi pantois que de pauvres fantoches à qui on aurait coupé leurs ficelles. Au travers de scènes saisies sur le vif, dans les replis mystérieux de l'âme humaine, ce recueil de nouvelles nous emporte au-delà des frontières, dans des ailleurs pas si lointains, là où des guerres d'adultes foudroient les rêves des enfants.

  • " A 37 ans Antoine a peur de vivre sa vie. A 88 ans sa grand-mère Mouna, a peur de mourir.
    Le temps d'une escapade sous le ciel bleu de la côte normande, celle qui a tout connu du renoncement va, au soir de son existence donner à l'homme encore jeune le courage de choisir la sienne.


    « Mouna m'a piqué une cigarette et fume la fenêtre ouverte. Elle me fait signe de la suivre sur le balcon. Elle a l'air d'une reine dans sa robe de chambre un peu grande. C'est une soirée douce de printemps. Elle me demande sans me regarder :
    ? J'aimerais que tu m'emmènes voir la mer. Ça sera peut-être pour moi la dernière fois. » Xavier De Moulins est journaliste sur M6. Après Un coup à prendre, Ce parfait ciel bleu est son second roman."

  • Un groupe d'amis se retrouve sur une île en Méditerrannée au mois d'août. Les non-dits, les secrets refont surface et font voler en éclat leur existence.

    Un roman polyphonique sur ces instants où tout bascule dans nos vies.

  • Dans ce petit coin magique, la mer et la montagne se côtoient, donnant à ce bout de terre un visage spécifique. La nature nous raconte des histoires vécues par ses éléments: des histoires d'amour, de voyage, de rencontres... C'est ainsi qu'est né le Liban, "ce coin de ciel bleu", avec ses cèdres millénaires, son murex, sa corne noire...

  • Ses parents ne pouvant s'occuper d'elle, Clotilde, onze ans, se retrouve sous la garde de sa grand-mère, une femme cassante et aigrie. Son seul ami est le voisin, Aurélien, un vieil homme aveugle, rustre et bourru mais qui s'est pris d'affection pour cette petite fille si pétillante et fantaisiste. Lorsque celui-ci entreprend de se rendre à Lourdes avec son ami François dans l'espoir d'un miracle qui lui rendrait la vue, Clotilde décide d'être du voyage. Commence alors une équipée aussi invraisemblable que merveilleuse à travers la France...
    Le vieillard désespéré et atrabilaire, son ami alcoolique et la petite fille au caractère de chien mesurent mal l'émotion que provoque leur disparition. Pour atteindre leur objectif, les trois aventuriers vont devoir surmonter des épreuves qu'ils ne soupçonnaient pas, comme la faim, le froid, la clandestinité (les deux hommes étant recherchés pour enlèvement d'enfant). Mais leur périple sera aussi fait de rencontres, de rêves et d'amitiés, de vérité.
    Explorant avec délicatesse toutes les formes de la douleur contemporaine, Gilbert Bordes signe une fois encore un roman sensible et touchant. Au-delà du handicap, de la solitude, la maladie et la frustration, il conduit ses personnages vers le bonheur en les dotant de la seule arme qui puisse désarçonner les peurs et les bassesses de la société d'aujourd'hui : la puissance de l'imaginaire.

  • Bleu ciel

    David Trezeguet

    Bleu Ciel racontera l'histoire rêvée de l'attaquant franco-argentin. De ses racines du quartier de Vicente López - où vivent encore ses meilleurs amis et sa famille - à son arrivée inattendue à River Plate - le club dont il a toujours été fan - puis à Newell's Old Boys, la trajectoire de David Trezeguet est jalonnée par la passion, l'amitié et la générosité. Champion du monde à 20 ans, tunique bleue frappée du coq sur le torse et chapeau d'arlequin ciel et blanc vissé sur la tête. Champion d'Europe deux ans plus tard, grâce à un but en or converti façon " Batigol ". " Un goléador au coeur bleu ciel " : voici l'image qui vient à l'esprit lorsqu'on évoque David Trezeguet, né à Rouen de parents argentins, élevé à Buenos Aires et révélé à Monaco. Bleu ciel raconte l'histoire rêvée de l'attaquant franco-argentin. De ses racines du quartier de Vicente López - où vivent encore ses meilleurs amis et sa famille - à son arrivée inattendue à River Plate - le club dont il a toujours été fan - puis à Newell's Old Boys, la trajectoire de David Trezeguet est jalonnée par la passion, l'amitié et la générosité. Au fil de cet ouvrage, sa famille, ses entraîneurs et une pléiade d'anciens partenaires prestigieux évoquent en exclusivité leurs plus mémorables souvenirs à ses côtés. De Thierry Henry à Zinedine Zidane, en passant par Fabien Barthez, Didier Deschamps, Robert Pires, sans oublier les coaches Luis Fernandez et Gérard Houllier, des personnalités incontournables du football se confient pour la première fois sur " leur " Trezegol.

  • Dans les années 1950, un ancien GI hérite d'un vaste domaine en pleine campagne normande. Et bientôt d'un cadavre... Pour les beaux yeux de deux jolies Rouennaises, Bayard mène l'enquête et décode, en parallèle, les moeurs des habitants de sa pittoresque terre élective. Par un nouvel auteur aux Presses de la Cité. Alice et Lana. Duo inséparable que la guerre et les privations ont lié depuis l'enfance. En ce début des années 1950, la présence des GI's embrase la vie locale. Ce qui fait le bonheur de la douce Alice qui tient le Snack Bar à Rouen et de l'irrésistible Lana, experte en charme et marché noir. Parmi les soldats, il y a Bayard SaintMartin. Enfant des bayous, il ne s'attendait pas à hériter un jour d'une vaste ferme normande. Encore moins d'un cadavre... Pour les beaux yeux d'Alice et de Lana, et par amour pour cette terre pittoresque qui deviendra sienne, Bayard, le bien-nommé, va mener son enquête. Remontent alors en lui les souvenirs douloureux de sa jeunesse en Louisiane, auxquels se mêlent bientôt les remugles des années noires de l'Occupation... Un roman généreux dédié à une jeunesse en quête de dignité.

  • C'est dans une atmosphère conviviale que l'on retrouvait toujours le troubadour des bruyères. Il nous donnait tout de suite un aperçu de son immense talent à l'accordéon, car il possédait un style particulier qui n'appartenait qu'à lui. D'autre part, son instrument était doté d'une sonorité spéciale qui s'adaptait merveilleusement à tous les refrains folkloriques qu'il jouait avec tant de virtuosité, pour le bonheur de son entourage définitivement conquis. Et puis la beauté poétique des mots de ces refrains nous transportait instantanément dans un univers de paysages où régnait en maître le jaune éclatant des genêts. René Gérard Poupin rend un émouvant hommage à la riche tradition musicale du Massif central et en particulier au talent exceptionnel de Jean Ségurel, accordéoniste qui a su comme nul autre pareil faire vivre le folklore ancestral du Limousin et de l'Auvergne. Dans ces chroniques composées au gré des années, l'auteur ressuscite l'artiste en nous montrant son admiration pour la carrière et la personnalité de celui qu'il a eu la chance de fréquenter, ainsi que son attachement pour le charmant petit village de Chaumeil dont le musicien était originaire. L'enthousiasme de ce mélomane passionné incitera plus d'un lecteur à écouter ces inoubliables mélodies qui, immanquablement, les feront vibrer sous leur charme indéfinissable.

  • Lorsqu'un nouvel arrivé entre dans la vie de 27, le monde qu'elle pensait connaitre autour d'elle s'écroule... Plus rien ne sera jamais comme avant.
    Beta, une ville uniquement composée de femmes, est sous l'autorité de L'Instruction, police militaire de la ville. 27, une jeune femme conforme en tout point, ne se soucie ni de réfléchir ni de trouver sa place. Jusqu'au jour où un évènement vient tout changer.
    Plongez dans ce roman d'anticipation captivant qui montre les rouages d'une société totalitaire.
    EXTRAIT
    - Pourquoi nous empêcheraient-on de franchir le mur si derrière il y avait des femmes comme nous ? Un peuple civilisé et aux moeurs semblables ? Et s'il y avait des hommes ? Et si certains avaient survécu et s'étaient reproduits jusqu'à créer une ville à part entière que l'on cherche à nous dissimuler et dont Beta serait le garde-fou ? Se lance 36 dans des murmures précipités.
    - C'est impossible. Ils ont été exterminés par la peste et leurs capacités ne leur permettaient pas la moindre chance de survie. Aucun homme n'a été vu depuis 1754, il y a trois cent sept ans. Rétorque 27 aussitôt, le poing crispé mais le visage toujours neutre.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sarah Pascaud est née en 1998 et écrit depuis l'âge de dix ans. En 2016, elle publie son premier livre, un recueil de proses, sous le titre de Transformation. Cette année, elle revient avec Pourquoi le ciel est bleu ? un roman d'anticipation, critique de la société. Elle écrit toujours de la prose ainsi que des nouvelles et travaille sur d'autres romans en parallèle.

  • La lutte de 27, Léo et les Résistants contre l'Instruction devient plus intense que jamais...
    Alors que les résistants de l'Est, d'Alpha et de Beta se réunissent, l'Instruction ne leur laisse aucun répit. Mais de nombreux secrets sont sur le point d'être dévoilés, le passé ressurgit avec sa part de mystère et de douleur. Comment 27 va-t-elle faire face ?
    Retrouvez 27, notre jeune héroïne, et replongez dans ce deuxième tome de la saga d'anticipation captivante qui montre les rouages d'une société totalitaire.
    EXTRAIT
    - 27 est différente de chacun d'entre nous c'est vrai. Moi aussi je me suis posé des questions sur ses particularités physiques. Mais elle a affronté l'Instruction plus souvent que les trois quarts d'entre nous et y a survécu à chaque fois pour venir jusqu'à nous. Elle fait partie de la Résistance. Et elle a souffert comme chacun d'entre vous. Allons-nous la rejeter pour sa différence ? Allons-nous tomber comme les sociétés de l'Ancien Temps dans la crainte et la haine de ce que l'on ne comprend pas ? Dans le rejet de ce qui ne nous ressemble pas ? Allons-nous devenir des barbares ?
    Ses questions accueillent une vague de murmures négatifs. 27, noyée dans le tourbillon de ses émotions, ne se demande même pas comment cette femme qu'elle connaît depuis quelques heures seulement a pu en deviner autant sur elle et avec autant de justesse. Et à nouveau, c'est un enfant, dans toute son innocence, qui débloque la situation.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sarah Pascaud est en 1998 et écrit depuis l'âge de dix ans. En 2016, elle publie son premier livre, un recueil de proses, sous le titre de Transformation. Cette année, elle revient avec Pourquoi le ciel est bleu ?. Un roman d'anticipation, critique de la société. Elle écrit toujours de la prose ainsi que des nouvelles et travaille sur d'autres romans en parallèle.

  • Des jeunes, pris dans une guerre sans merci, sont prêts à tout pour améliorer leur monde.
    Ce recueil vous plongera dans un monde comme le nôtre, dans ses aspects les plus obscurs. Mais il fera suivre les péripéties de jeunes héros prêts à tout pour parvenir à un avenir meilleur.
    Découvrez ce roman de Gaylor Janton qui vous emportera dans une monde de guerres, de violences mais également d'espoir et de courage.
    EXTRAIT
    Les deux enfants couraient toujours dans les rues sales, sur une route de béton cabossée par l'usure, bordée d'immeubles dégarnis par le temps.
    La sueur envahissait leurs visages. La peur et le stress les tendaient affreusement. Ana avait toujours vu son frère heureux. Parfois inquiet. Mais là, son état de panique dépassait toutes les peurs qu'ils n'avaient jamais éprouvées. Qu'avait donc Miguel ? Pourquoi était-il si blanc ? Pourquoi lui faisait-il si peur ? Pourquoi son regard était-il si glacé, et pourquoi son corps si brûlant ? Que se passait-il ? En serrant trop fort sa main dans la sienne, il lui témoignait sans le vouloir un sentiment trop fort, trop désastreux. Une peur immense, incontrôlable ; une peur qui fait battre désespérément leurs coeurs dans tous les sens. Une peur qui raidissait leurs membres et leur donnait une force vitale pour essayer de la fuir et de se rassurer.
    Dans son élan, Miguel bousculait les passants qu'il croisait.
    - Sale voyou ! Petit voleur ! Terroriste ! criaient les gens sur son passage. Bande de sales gosses !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Gaylor Janton est née en 1998 dans la région Grenobloise. Dès petite, elle a apprécié rêver, imaginer, écrire, espérant plus tard pouvoir devenir une véritable écrivaine et partager son univers au plus grand nombre. Dès 2013, elle publie son premier livre Croisière Atlantique, suivi d'Azur en Opale en 2014. Aujourd'hui, elle poursuit des études de droit national et international trilingues. Elle se laisse enrichir par ses voyages et expériences culturelles, afin de raviver toujours un peu plus son imagination et son travail de création.

  • Le bleu du ciel

    Anne Aumont

    Camila rêve de devenir actrice depuis qu'elle est toute petite. Après avoir été admise dans la célèbre école de cinéma pour filles de Saint-Jude, elle décide de se dédier corps et âme à sa passion. Cependant, Camila a un problème de taille : elle est d'une timidité maladive. Incapable de prendre la parole en public, elle est terrifiée à l'idée que ses peurs l'empêchent de réaliser ses rêves. Ses propres parents ne croient pas en elle et l'incitent à rejoindre une école de commerce. Décidée à tenter sa chance, Camila commence ses études mais va vite être confrontée à sa timidité maladive qui lui gâche la vie. Elle va alors subir le jugement de ses camarades de classe et va même remettre en question sa place dans l'école. Cependant, tout va changer lorsqu'elle rencontre Charlotte, une étudiante qui partage son cours de scénarios.
    « L'amour ne connait aucune couleur »
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Anne Aumont écrit depuis l'âge de onze ans. Elle a grandi en Normandie avant de s'installer à Paris où elle a obtenu un Master dans une école de journalisme. Désormais, elle étudie l'histoire de l'art et l'archéologie à l'École du Louvre et continue en parallèle à travailler sur différents manuscrits.

  • E uphorique, Jade prépare son futur mariage avec l'homme de sa vie, quand un accident de la route vient anéantir ce projet. Le bonheur fait place au deuil et à la solitude.
    M algré le tragique du sujet, l'auteure nous conte avec humour, d'une plume alerte et pleine d'autodérision, la reconstruction de cette femme.
    C ar à force de courage et de caractère, son héroïne parviendra malgré tout à écrire un nouveau chapitre heureux au roman de son histoire.

  • Sous le sourire, les larmes... La face cachée d'Enrico.L'on perçoit d'abord, en Enrico Macias, le pied-noir chantant à perpétuité la beauté du ciel bleu et du soleil de la Méditerranée... C'est ignorer qu'il n'a pas seulement dû quitter la terre de ses ancêtres, mais que cette terre, son pays natal, a été ensevelie par l'histoire. Malgré sa grande popularité chez " les gens du Nord ", il reste pourtant, bel et bien, l'enfant d'une Algérie où les juifs vivaient depuis deux mille ans et qui a découvert la France comme un pays d'exil.
    Dans
    L'Envers du ciel bleu, le chanteur raconte ses combats insoupçonnés. Le deuil du pays perdu, la France à apprivoiser, l'histoire parfois sombre d'un homme qui affronte les tourments du monde et cherche à y survivre. L'histoire, en somme, d'un perpétuel sourire derrière lequel se cache une inguérissable douleur...
    À travers son témoignage sans concession, vous allez rencontrer Enrico Macias qui se livre entièrement, pour la première fois.
    Émouvant et poignant.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty