Alain Couprie

  • Tous les outils pour comprendre et maîtriser Phèdre, au programme du nouveau bac français.
     
    o Des résumés et des repères pour la lecture 
    o Des points de grammaire 
    o Des clés pour analyser le contexte,  les différents thèmes et procédés, la visée de l'oeuvre... 
    o Des  sujets d'écrit et d'oral corrigés 
     

  • L´ouvrage fournit toutes les clés pour analyser la tragi-comédie de Corneille.
    O Le résumé détaillé est suivi de l´étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles :
    - Rodrigue, Chimène, et les autres personnages - La passion amoureuse - L´héroïsme cornélien - La politique dans Le Cid- La « querelle du Cid ».

  • L´ouvrage fournit toutes les clés pour analyser la tragédie de Racine.
    O Le résumé détaillé est suivi de l´étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles :
    - Andromaque et les autres personnages - Le thème de la passion amoureuse - Andromaque ou « la déchéance tragique » - Langage et poésie - L´interprétation structuraliste de la pièce.

  • Pour une lecture analytique de l'oeuvre :
    Le résumé, l'étude des problématiques essentielles et des techniques d'écriture

  • Une étrange malédiction s'abat sur le Léon...
    Les oignons roses, les "Johnnies" : le patrimoine et l'histoire de Roscoff. Mais oignons de Roscoff et primeurs du Léon, tout, soudain, pourrit sur pied. Comme si la terre, révoltée, refusait désormais de produire ! "L'accident climatique" qui sévit sur le Finistère explique-t-il tout ? Un suicide qui pourrait ne pas en être un, d'étranges signaux, de mystérieux coups de feu et des empoisonnements bizarres incitent le commissaire Morand à en douter. Son enquête épargnera-t-elle le Léon de l'apocalypse ?
    Malédiction ou préméditation..? Découvrez le dénouement inattendu du second tome des enquêtes du commissaire Morand !
    EXTRAIT
    Cela faisait maintenant cinq jours qu'il n'y avait presque plus d'aurore. Les mêmes nuages noirs et bas semblaient arrimés à la terre qu'ils détrempaient de leur pluie fine et obstinée. Des traînées grises enveloppaient les arbres et les toitures, donnant au paysage un aspect cotonneux et informe.
    Debout sur le seuil de sa maison, Jean-Yves Guillevic cherchait du regard une trouée bleuâtre qui annoncerait une percée du soleil. Mais de Roscoff, à l'est, jusque du côté de Tevenn, à l'ouest, ce n'était qu'une masse sombre et immobile. La pointe de Perharidy se confondait avec la plaque, sans écume, de la mer. Seuls ses lampadaires et son phare encore allumés permettaient de localiser l'île de Batz.
    À sept heures du matin ! Un 30 mars ! De mémoire de Finistérien, Jean-Yves Guillevic n'avait jamais vu ça. Même les mouettes avaient disparu, comme effrayées.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Éditions Bargain, le succès du polar breton - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1945, Alain Couprie est professeur émérite des Universités. Auteur de biographies et d'ouvrages sur le XVIle siècle ainsi qu'en collaboration de dictionnaires, il partage aujourd'hui son temps de retraite entre la banlieue parisienne, la Bourgogne et la Bretagne.
    Ce sont d'ailleurs des amitiés bretonnes et de réguliers séjours en Bretagne qui lui ont donné l'idée d'y camper l'action de ses romans policiers.

  • Jeune, intelligente, belle, elle avait tout pour être... assassinée !
    Sauvagement mutilée. À vomir. Par qui ? Pourquoi ? Le jeune inspecteur Yves de Kermadec enquête, entre maladresses, craintes et étonnements. Parmi ses suspects figurent de distingués professeurs d'université, un brillant avocat, un jeune homme au parcours chaotique. Sont-ils tous innocents ? Chacun le prétend en tout cas. L'inspecteur, lui, en doute. Mais quant à établir la vérité...
    Lancez-vous dans la résolution de ce casse-tête aux accents bretons, avec le troisième tome des enquêtes du commissaire Morand !
    EXTRAIT
    La voix était pâteuse. Une voix d'ivrogne qui n'aurait pas encore dessoûlé de sa nuit de beuverie ? Un dimanche matin, tout était possible.
    - Vous avez eu un accident de voiture ? interpréta le brigadier qui, pour mieux saisir le moindre mot, brancha la communication sur un amplificateur.
    Le parasitage devint aussitôt plus strident et la voix - une voix de jeune femme - plus sonore, mais pas plus claire pour autant :
    - ...coffre... ture...
    - Vous êtes dans un coffre ? demanda pour confirmation le brigadier. C'est ça ? Oui... vous faisiez votre jogging... et... vous avez été...
    La communication se réduisit à un sifflement. Sans doute, si ce que disait la voix était vrai, la voiture devait-elle rouler entre deux masses verticales, des murs ou des clôtures, qui coupaient la liaison.
    - Ici gendarmerie... Parlez, reprit le brigadier soucieux de maintenir le contact.
    L'amplificateur déversa une bouillie de paroles d'où soudain - la voiture arrivait-elle dans une zone plus dégagée ? - surnagèrent quelques mots plus audibles :
    - ...attaquée... bombe...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1945, Alain Couprie est professeur émérite des Universités. Auteur de biographies et d'ouvrages sur le XVIIe siècle ainsi qu'en collaboration de dictionnaires, il partage aujourd'hui son temps de retraite entre la banlieue parisienne, la Bourgogne et la Bretagne. Ce sont d'ailleurs des amitiés bretonnes et de réguliers séjours en Bretagne qui lui ont donné l'idée d'y camper l'action de ses romans policiers.

  • Dimanche 9 juin 1940, l'étau allemand se resserre sur Paris.
    Vendredi 14 juin, les Allemands pénètrent dans la capitale.
    Voici le récit de ces six jours - au fi l des événements dramatiques - centré sur la réaction des Parisiens. Entre rumeurs et désinformation, que savent-ils ? Que font-ils ? Comment s'organisent-ils ? En l'absence d'un gouvernement replié sur Bordeaux et de toute façon impuissant, qui décide de leur sort ? Menacée, jusqu'au dernier jour, de destructions comme Varsovie, la capitale de la France est, pour les réfugiés du Nord et de l'Est, un immense dortoir à ciel ouvert et, bientôt pour tous, la terre à fuir au plus vite. En moins de trois jours, elle se vide des deux tiers de ses habitants. En quelques heures, les Allemands en prennent le contrôle méthodique.
    Le récit s'arrête le 14 juin à minuit, quand Paris est défi nitivement occupé et que s'installe nuitamment le premier détachement SS.
    Si l'entrée des Allemands dans Paris a souvent été évoquée en quelques pages par les historiens de la Seconde Guerre mondiale, aucun récit exclusivement consacré aux réactions et à la vie des Parisiens n'en avait été fait.
    Un document exceptionnel.

  • Entre vie personnelle et enquêtes sur des meurtres en série sordides, André Morand ne sait plus où donner de la tête Un décapité, un éviscéré, un émasculé : quel tueur en série s'acharne avec autant de violence sur ses victimes ? Un déséquilibré peut-être, un fou sûrement pas. Les tueurs en série ne passent-ils pas pour posséder une intelligence supérieure à la moyenne ? Alors qui ? Et surtout, pourquoi?? Jeune inspecteur fraîchement affecté à Lannion, le lieutenant Morand enquête dans une ville dont il découvre le charme et les inquiétudes, entre maladresses de novice et préoccupations familiales. Les suspects ne lui manquent pas, seul le coupable lui échappe. La découverte de son identité le laissera pantois... Un polar noir aux meurtres vicieux qui vous tiendra sur le qui-vive jusqu'à la dernière ligne EXTRAIT - Patron, je vous présente le lieutenant André Morand, dit Marc Langeron. La cinquantaine énergique, cheveux argentés en brosse, visage carré, le commissaire Yves Kermadec tendit une main franche à son nouveau subordonné. - Degemer mat e Lannuon ! Les yeux étonnés de Morand le firent aussitôt traduire : - « Bienvenue à Lannion, Lieutenant ! » Vous ne connaissez pas le breton ? Avec votre nom pourtant, j'aurais juré... Vous n'êtes donc pas de la famille ? Morand passa de la surprise à l'incompréhension. - Quelle famille, mon commandant ? - Lannion possède une rue Joseph Morand, du nom d'un de ses maires au début du XXe siècle. Une famille de notables, plus ou moins apparentée à Renan, quelque chose comme ça. Ernest Renan, vous connaissez tout de même ? Ici, dans le Trégor, c'est notre grand homme ! A PROPOS DE L'AUTEUR Né en 1945, Alain Couprie est professeur émérite des Universités. Auteur de biographies et d'ouvrages sur le XVIIe siècle ainsi qu'en collaboration de dictionnaires, il partage aujourd'hui son temps de retraite entre la banlieue parisienne, la Bourgogne et la Bretagne. Ce sont d'ailleurs des amitiés bretonnes et de réguliers séjours en Bretagne qui lui ont donné l'idée d'y camper l'action de ses romans policiers.

  • Ce vade-mecum qui retrace l´histoire de la littérature du Moyen Âge à nos jours propose à la fois une chronologie comparée de ses grandes dates et une analyse commentée de ses auteurs, oeuvres, genres et courants. Ouvrage de référence, il peut être ainsi consulté ponctuellement pour une vérification ou une information ; il constitue également une petite histoire littéraire que l´on peut lire en continu, permettant de replacer les oeuvres et les auteurs dans leur contexte. Grâce à une présentation très claire en colonnes sur doubles pages, il constitue, pour découvrir ou se remémorer l´essentiel de la littérature, l´outil indispensable aux étudiants.

  • Le théâtre

    Alain Couprie

    Étudier le théâtre suppose de s'interroger sur le statut original du texte théâtral, à la fois oeuvre littéraire et matière du spectacle.  À l´aide d'exemples empruntés au répertoire classique et contemporain, cet ouvrage fournit des éléments de méthode pour aborder la lecture d'une oeuvre théâtrale : spécificité du langage, dramaturgie, mise en scène...  Il propose également un panorama historique des différentes théories esthétiques concernant la comédie, la tragédie et le drame.
    Cette nouvelle édition revue et corrigée prend en compte les derniers acquis des études théâtrales.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Accidents ou crimes ? Une ambiance angoissante s'abat sur Roscoff... Un curiste en thalasso décède brutalement. Son identité et ses activités s'avérant mystérieuses, sa mort devient vite suspecte. Puis s'enchaînent des événements qui viennent perturber la quiétude de Roscoff : disparition d'une femme médecin, incendies et même affaissement par endroits du sol. Serait-ce une pure coïncidence ou existent-ils des liens entre ces faits inquiétants ? Et que se passe-t-il à la Station biologique ? Une chose est sûre, ça chauffe à Roscoff ! Jouant sa réputation et sa vie, le commissaire Morand enquête dans une cité en proie à l'inquiétude et aux rumeurs. Qui sait si ce qu'il découvrira est ce qu'on imagine déjà... Cette intrigue qui prend pour cadre le Finistère vous laissera sans voix ! EXTRAIT Jeudi 2 juin. Appelé à la demande de Morand, le patron de la SRE - Société Roscovite d'Électricité - qui assure la maintenance des systèmes électriques, arrive aux Thermes peu avant vers huit heures du matin. La thèse de l'électrocution le laisse d'emblée sceptique : - Un de mes techniciens a vérifié toutes les cabines de bain hydromassant avant-hier. S'il avait détecté le moindre problème, il l'aurait réglé et, dans tous les cas, il m'en aurait parlé... Enfin, allons voir... Bouton déclencheur, alimentation de la soufflerie permettant le bouillonnement de l'eau, réglage des puissances, isolation des circuits : la vérification ne détecte rien d'anormal. - C'est bien ce que je vous disais... - Le médecin légiste dit pourtant que c'est une électrocution. Le chef d'entreprise secoue la tête en signe de dénégation, consulte sa montre, s'agace du temps perdu à démontrer l'évidence. Mais, avec l'hôpital de Morlaix, les Thermes Marins de Roscoff sont ses plus gros clients... CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Editions Bargain, le succès du polar breton. Ouest France À PROPOS DE L'AUTEUR Parisien amoureux du Finistère, Alain Couprie, universitaire à la retraite, se consacre maintenant à l'écriture de biographies et de romans policiers.

  • Avec en arrière-fond le sort des femmes au dix-septième siècle, la vie quotidienne d'une troupe de théâtre, l'hostilité de l'Eglise envers le théâtre, le procès Fouquet les rivalités des auteurs et des scènes, l'auteur reconstitue, à travers une époque, la carrière d'une comédienne exceptionnelle : Marquise. Marquise-Thérèse du Parc devient à vingt ans, comédienne dans la troupe de Molière. Quelques années suffisent pour qu'elle s'impose comme l'une des meilleures actrices de sa génération.

  • La pièce de Marivaux au programme de 1re générale, suivi du parcours littéraire «  Théâtre et stratagème  ». Dans une édition spécialement conçue pour faciliter la préparation au nouveau bac de français.
     
    La pièce
    Le stratagème de l'ingénieux Dubois amènera-il Araminte à s'avouer qu'elle est tombée amoureuse de son intendant  ?
    Dans cette comédie élégante, Marivaux montre comment l'amour peut surprendre un coeur et triompher des règles de l'univers social.
     
    Le parcours «  Théâtre et stratagème  »
    o Un ensemble de textes problématisé pour analyser le rôle du stratagème au théâtre.
    o Des prolongements artistiques et culturels  :
    5 oeuvres visuelles, reproduites en couleurs, et des outils pour les analyser.
     
    Le dossier
    Toutes les ressources utiles au lycéen pour étudier l'oeuvre dans le cadre des nouveaux programmes  :
    o un avant-texte pour situer l'oeuvre dans son contexte
    o au fil du texte, la rubrique «  Des clés pour la lecture linéaire  »
    o après le texte  :
    - des fiches de synthèse sur l'oeuvre
    - des sujets guidés pour l'écrit et l'oral du bac français
    - des fiches de méthode récapitulatives
     
    Et un guide pédagogique
    Sur www.editions-hatier.fr. En accès gratuit réservé aux enseignants, il inclut tous les corrigés  : des questionnaires au fil du texte, des sujets de bac, des lectures d'images.

  • Une chronologie de l'histoire de la littérature française signée Bescherelle. Un ouvrage complet, fiable et attractif qui s'adresse à tous les curieux de littérature.
     
    Un panorama vivant de l'histoire de la littérature française
    o Le récit débute en 881-882 avec la Séquence de Sainte Eulalie, premier texte transposé du latin dans ce qui deviendra le français moderne,  et s'achève en 2013 avec La Disparition de Jim Sullivan de Tanguy Viel.
    o L'histoire de la littérature française est ainsi déroulée, sous une forme documentée et vivante, à travers plus de 150 dates clés permettant d'évoquer ses auteurs majeurs et ses oeuvres fondatrices.
     
    Une organisation claire, une mise en page rythmée
    o Au début de chaque période, une grande frise chronologique.
    o Puis, au fil des doubles pages, la présentation en texte et en images de chaque oeuvre, avec des encadrés pour mettre en lumière le contexte culturel.
    o À intervalles réguliers, des dossiers sur les principaux mouvements littéraires.

empty